Qu’est-ce qu’elle a ma gueule? – Avery Flynn

Couverture Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

Résumé:

Selon l’expression consacrée, Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s’est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d’une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle…

 

Mon avis:

Un grand merci à Babelio et Harlequin pour l’envoi de ce livre!

J’étais intriguée par le titre, la couverture et également par son résumé… dans le même temps, j’avais quelques craintes que le sujet des complexes physiques soit traité trop légèrement… Mais comme l’envie de le découvrir était plus forte, je me suis laissée tentée et j’ai plutôt bien fait.

L’action démarre à la page 1! Pour le coup, on ne tourne pas autour du pot très longtemps! Gina est la victime d’une mauvaise blague même si, il faut le dire, quand la mauvaise blague prend le corps de Ford, ça devient un peu plus supportable.

Gina est une jeune femme à l’héritage familiale lourd (mafia..) au physique plutôt ingrat et qui en a souffert toute sa vie. Jugée sur l’esthétisme… moquée, mise de côté. La pauvre s’est forgée une carapace et surtout, a mis une croix sur la possibilité qu’un jour, un homme la trouve à son goût. Or, Ford a tout de suite senti quelque chose avec Gina. Et ce petit quelque chose, plus quelques manipulations désagréables de la part de ses collègues, vont le pousser à se rapprocher d’elle. De son côté, la jeune femme est complètement perdue. Ses émotions vont partir dans tous les sens, entre son cruel manque de confiance en elle, les moqueries qui la minent davantage que ce qu’elle imagine, les qui-proquos, les mensonges et les sentiments véritables.

Ford n’en mène pas large non plus. Ce policier est tiraillé entre celui qu’il a toujours été, le but qu’il s’est fixé, ses responsabilités professionnelles, son côté rigide, ses valeurs… et ce qu’il découvre auprès de Gina. Alors quand son enquête se mêle de très (trop) près à la vie de Gina, Ford va être tout aussi perdu qu’elle.

Pour ma part, j’ai trouvé que le côté  »policier » n’était pas vraiment crédible. J’ai eu de la peine à me laisser emporter de ce côté-là. Après, ce n’était pas non plus la thématique principale du roman et le reste était tellement agréable à lire, que je ne me suis pas arrêtée là-dessus. Mais ça reste ce qui m’a le plus gênée dans ma lecture.

Pour le reste, que du plaisir. Gina et Ford sont très attachants. La famille à Ford est exceptionnelle aussi! Les complexes de Gina sont bien traités, le tout dans une ambiance feel-good qui fait du bien. Ce livre fait du bien. Il est doux, léger, percutant aussi. Il est plein de doux messages, parfois à peine trop répétés mais ce n’est pas grave, car encore une fois, ce que l’autrice cherche à nous faire comprendre en vaut la peine.

Si la thèmatique de ce 1er tome #romancebodypositive est la beauté physique, celui du 2ème sera les rondeurs. Et il me tarde de le découvrir! Rendez-vous en janvier, si mes souvenirs sont bons 😉

 

Publicités

L’Immortelle, tome 1 : la clef de cuivre – Marilyn Stellini – éditions Kadaline – #PLIB2020

L'Immortelle

Résumé:

Northumberland, Angleterre
Anna, vingt et un ans, fréquente la section Lettres de l’Université de Newcastle, aime sa famille et l’équitation, et est certes solitaire et introvertie, mais pense être une jeune femme tout à fait ordinaire, menant une vie tout à fait ordinaire.
Jusqu’à ce jour où elle tente de s’interposer dans une agression. Ne pouvant deviner à quelle force ténébreuse elle a affaire, elle se retrouve en bien mauvaise posture lorsqu’un homme aussi austère que séduisant la sauve, mais la séquestre par la suite dans son manoir grandiose d’un autre temps.
Entre surnaturel et intrigues divisant des clans ancestraux, elle va découvrir que le monde n’est pas ce qu’elle croyait et qu’un grand destin l’attend.

Mon avis:

La littérature suisse est excellente, et pourtant je passais à côté depuis longtemps. L’association Gahelig fait la part belle aux publications de genre suisse. Venez voir par ici ( Facebook) afin d’être tenu au courant des publications!

Marilyn Stellini publie ici le 1er tome de  »L’Immortelle », une saga urban fantasy se déroulant en Angleterre, publiée chez Kadaline éditions (ICI). Parution le 18 octobre, c’est bientôt!

Je remercie Marilyn Stellini pour l’envoi de son livre en avant-première 😉 J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Je tiens en 1er à relever la plume. Si j’ai remarqué quelques coquilles un peu dommage qui devraient disparaître dans la version définitive du roman au 18 octobre, l’écriture est magnifique. J’ai eu un vrai plaisir de lire cette plume, relevée et entraînante!

Ensuite, le cadre: Angleterre, manoir, magie, personnages mystérieux, aventure… tout pour me plaire et m’entraîner à la suite d’Anna.

Anna, c’est la fille discrète, en retrait, qui étudie sans trop savoir pourquoi, qui se remet en question sans pour autant savoir ce qu’elle veut vraiment. Elle se cherche et pour le coup, elle n’aura pas à aller bien loin pour trouver de quoi la distraire… Durant le roman, elle saura montrer un caractère fort, de l’intelligence mais aussi de la peur, de la colère et beaucoup d’incertitude. C’est un personnage que j’ai trouvé entier et qui m’a beaucoup plu. Elle n’est ni au-dessus des autres, ni en-dessous. Elle est très naturelle et c’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié chez elle.

J’ai eu un peu plus de mal à cerner Elvin, même si c’est relativement normal étant donné que l’histoire est donnée du point de vue d’Anna. Pour autant, j’ai apprécié sa force comme ses craintes, ainsi que le voir se faire peu à peu amadouer par Anna. Sa famille est très particulière. J’ai trouvé très bien mis en avant l’ambiance qui règne dans ce manoir. Rien n’est simple dans une famille, et encore moins dans la leur, qui accuse les années… il y a de l’amour nouveau, de l’amour fânée, de l’amitié, de la rancoeur… il y a tout ça mais au-dessus de tout, il y a une loyauté sans faille! Tous ces sentiments sont très bien rendus et m’ont permis de me sentir proche de cette famille.

L’intrigue est prenante, car l’on suit conjointement les débuts d’Anna dans cette nouvelle vie ainsi que la recherche d’une clef…. clef ouvrant… une garantie pour  la paix ou une déclaration de guerre (oui j’essaie de ne pas en dire trop). Bref…
Je disais donc, il n’y a pas de temps mort, l’intrigue se déroule d’elle-même, d’autant plus que de nouveaux personnages apparaissent, ou réapparaissent régulièrement. Je pense notamment à Joy, un personnage très intéressant et prometteur pour la suite du récit. Sa relation avec Anna est précieuse, c’est un peu sa bulle d’air et celle avec qui elle peut se relâcher complètement. Etre… humaine, si j’ose.

C’est une jolie découverte pour moi. J’ai passé un excellent moment, je l’ai lu très vite et suis ravie de m’être laissée tenter par ce roman! Et je suis curieuse de découvrir la suite ^^

 

–> J’ai proposé ce livre pour le PLIB. Je republierais donc cet article en novembre, lorsque le #PLIB2010 sera officiellement lancé 😉

 

p.s: je remercie Jenny Amaro pour cette lecture commune. Je vous mettrais le lien de son avis dès que possible 🙂

 

Aux P’tits Oignons – Les aventures de Nell la petite sorcière T1 – Georges Grard et Marie Grig

nell

Résumé:

Dans cette première aventure, Nell, la petite sorcière qui, dès qu’elle remue avec sa baguette des choses maléfiques dans une marmite cela devient proprement exquis, va quitter le royaume des sorcières accompagnée de Mouk, son fidèle et facétieux chat noir et rencontrer Faël, le dragon aux ailes atrophiées mais qui peut cracher du feu et donc cuire les aliments dans les marmites. Ensemble, ils vont partir à la découverte du royaume des Humains et monter un restaurant »Aux petits oignons » !

 

Mon avis:

Coup de coeur pour cette merveilleuse lecture. J’ai déniché ce livre lorsque j’ai fouillé le net pour trouver des livres jeunesse en lien avec le prénom de ma fille. Je l’ai commandé et quelle belle surprise.

Attention, le livre est grand et mou à souhait. Pas facile à tenir pour lire. Et surtout, il n’y a pas des images sur toutes les pages. Mais si on passe ces détails, ce n’est que du bonheur. L’histoire est tellement mignonne. Une sorcière qui se fait refouler parce qu’elle transforme en plat délicieux la plus odieuse des recettes. Il y a pire vous ne trouvez pas? En tout cas, Nell décide de partir. Elle embarque son beau matou noir ainsi qu’un dragon croisé en chemin, tout aussi incompris qu’elle, et ensemble, ils vont essayer de se faire une petite place dans ce monde difficile. Et pourquoi pas, en utilisant le don de Nell pour les bons petits plats?

L’histoire est belle en parlant des différences et du plus que cela peut être! La fin est jolie et… les dessins sont d’une douceur, j’aime beaucoup! Je ne peux que vous conseiller ce joli album ❤ 

Challenge Halloween –> C’est par ici

La meute Harbor T2;Démons – Audrey S.G

la meute harbor 2

Résumé:

« Il n’était qu’un commencement. »

Depuis la victoire de la meute sur Néro et ses loups, Héléna, Valentin et leurs amis s’imaginent à l’abri du danger et à même de protéger ceux qui leur sont le plus chers. Mais en réalité… tout ne fait que commencer.
Tapis dans l’ombre des secrets et des non-dits, une nouvelle menace se profile et s’insinue dans l’esprit et dans le cœur des membres de la meute.
Pris au piège de leurs peurs les plus profondes, Héléna, Valentin et les autres devront affronter bien plus que des ennemis faits de chairs et de sangs.

« Et si les démons les plus dangereux étaient ceux qui sommeillent en vous ? »

Mon avis:

Un grand merci à l’autrice de m’avoir à nouveau permis de lire son roman. J’avais apprécié la lecture du 1er tome, ou 1ère saison pour être exacte et avais aimé retrouvé un court instant Porter et Ludivine dans un hors-série. Nous retrouvons ici toute l’équipe de la meute Harbor. Les tensions sont là, d’autant plus que le père d’Héléna est au plus mal et Héléna veut à tout prix acquérir l’entièreté de ses pouvoirs avant qu’il ne soit trop tard. Sans parler d’un étrange nouveau au lycée qui met à mal sans difficulté apparente la cohésion du groupe.

J’ai aimé retrouvé les membre de la meute, avec le petit regret de ne pas avoir vu d’avancement chez Austin et Salem. Mais quel plaisir de suivre à nouveau Héléna, Valentin, Ludivine, Porter et aussi les parents/beaux-parents entre qui les échanges sont nombreux… quoique, les non-dits aussi. Et ce sont ces derniers qui vont précipiter Héléna vers un danger plus grand qu’il lui était totalement inconnu. Heureusement, il n’y a pas que les pouvoirs d’Héléna qui s’éveillent!

Cette dernière partie, à la Nouvelle-Orléans, était la meilleure du livre. Mélanger le monde des morts, les superstitions et de nouveaux personnages ont permis d’insuffler un nouveau rythme et une nouvelle dimension au roman. Le cadre était parfait, dommage qu’on n’y soit pas resté davantage!

Mon regret, c’est que tout est allé très vite. J’aurai aimé plus de descriptions, plus de temps à chaque scène. Cela n’aurait pas alourdit le texte, au contraire, j’ai l’impression que je me serais sentie plus proche des personnages, et que je me serais plongée plus profondément encore dans l’univers de la meute Harbor que j’ai toujours apprécié.

Dans tous les cas, une sympathique et rapide lecture dans un univers original avec des personnages attachants qu’il est toujours agréable de retrouver!
Je suis intriguée par la suite, car je ne vois pas encore bien où toute cette histoire va nous mener… Affaire à suivre 😉

 

 

 

Challenge Halloween 2019 – 10 ans!

Quel bonheur de faire cet article.

Ce challenge, c’est un des rendez-vous dont je ne peux me passer. Faute de temps et d’énergie, j’ai stoppé pas mal de rendez-vous et challenges sur les réseaux sociaux. Mais celui-là, impossible de l’abandonner. 

L’ambiance est extra. Il y a de vrais fanatiques d’Halloween qui ont des idées folles, originales et qui postent, postent sans arrêt! Je ne participe jamais autant que je le souhaiterais, mais tous les échanges que je vois passer, toutes ces idées me font vivre ce mois que j’aime particulièrement de la plus belle des manières.

De plus, cette année, le challenge fête ses 10 ans. Un applaudissement nourri pour les organisatrices: LOU et HILDE!

Voici le lien pour le groupe facebook et le compte instagram du challenge!

Et voici le programme, dont il faut se sentir libre de participer ou non. C’est cool Raoul 😉

Aucune description de photo disponible.

J’ai déjà participer au 1er read-a-thon qui n’apparaît pas sur le programme: ICI
C’était vraiment vraiment extra, merci à toutes!

Je participerais de sûr à des publications déco, bricolage. Peut-être culinaire. Et surtout, la LC  »Les Attracteurs de Rose Street » qu’Hilde m’a très gentiment envoyé ^^

A bientôt!!

 

1er octobre: achat de 3 citrouilles pour décorer… et manger! 

5 octobre: ma chronique pour le bel album: Les aventures de Nell la petite sorcière

12-13 octobre: 2ème read-a-thon que j’ai passé dans le TGV pour la remise du prix du PLIB2019! Un merveilleux week-end, où j’ai pu lire comme jamais! Soit:

– 114 pages de Fingus Malister d’Ariel Holzl
– 44 pages de Rois du monde T3 de Jaworski
– 322 pages de Sur les traces de belzebuth

Et donc 480 pages dévorées!

 

Hallow’RAT: the beginning….

Bon bon je suis à la bourre. Méchamment à la bourre. Le RAT a déjà commencé et mon billet n’est même pas prêt… que dire, surtout que les RAT, c’est ce que j’aime par-dessus tout dans les challenges. Du reste, mon billet pour le challenge d’Halloween n’est pas fait non plus ^^’ Heureusement que le week-end arrive…

Pendant 3 jours entiers, vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29, nous sommes invités à lire, lire et lire tout en frissonnant bien au chaud. 

Il y a quelques petits défis.. 

  • défi Mr Jack : lire un livre avec une citrouille sur le couverture
  • défi 666 : lire 666 pages
  • lire à la lumière d’une bougie

Après, honnêtement, je ne sais pas ce que je pourrais faire. A voir ^^’

Je vais avancer dans mon Jaworski que je lis en LC avec une amie et aussi, continuer celui-ci qui n’est peut-être pas halloweenesque au niveau du récit, mais niveau couverture par contre!

 

 

 

 

Je commencerai mes lectures ce soir je pense 😉

Les read-a-thoniens (pour ceux que j’oublie, hésitez pas à le dire!)

Lou
Bidib
Blandine
Tiphanya
Unchocolatdansmonroman
FondantGrignote
ChickyPoo
Myrtille de Northanger
Hilde
Clarabel
L’or Rouge
Jojo

 

Je participerais aussi sur Instagram (samlor.en.livre) vu que le challenge Halloween (@challengehalloween) a son beau compte dédié à présent 🙂 

#challengehalloween2019 à mettre sur les posts. Sans oublier les comptes de nos organisatrices préférées: @lou_myloubook et @hildelle 

Et bel anniversaire au challenge! Dix ans, ce n’est pas rien! 

 


 

Bilan:

Hier (vendredi soir) je me suis effondrée de fatigue et n’ai rien lu…

Ce samedi matin, je me mets à mon Jaworski le temps que les loulous biberonnent leur cacao devant la TV 😉

Merci à tous pour vos passage ❤ je passerai vous voir dans la journée! Ici on va aller promener avec les minus et ce soir c’est feu d’artifice musicale au bord du lac 😉 je lirai par-ci par-là  😉

Résultat de ma matinée: le soleil ne venait pas, au contraire, il a commencé à y avoir du vent et un peu de pluie. Résultat, j’ai laissé mon homme dormir plus longtemps (monsieur avait son souper de boîte hier et est rentré à 2h. :P) et au lieu d’aller promener, on est allé à un troc pour enfant avec le pic-nique initialement prévu. On était congelé brrr. J’ai mis un film aux enfants ce matin pour éviter trop de bruit 😛 et donc j’ai un petit peu avancé dans le Jaworski et dans le Belzébuth car ma fille était pot de colle sur le canapé, et comme le Jaworski est gros et lourd, je me suis rabattue sur l’autre que j’ai en ebook. 

Dure vie mmh.. 

Je vais faire un petit tour sur les blogs, puis un peu de lecture 😉

23:10: je suis au litttt. Les feux étaient géniaux (avec musique). Les petits ont eu pleins d’étoiles dans les yeux.

Donc la lecture hum ^^’

Demain on va chez ma soeur et on a un peu de route. Je viendrais vous faire coucou et peut-être… qui sait… avancer un poil 😉

Je vous souhaite de doux cauchemars…

Dimanche: j’ai pu lire une vingtaine de pages dans la voiture ^^ belle journée livresque  🙂

20h. Coucou tout le monde. Un énorme merci pour tous vos messages! Je vais tâcher d’y répondre! J’ai encore un peu lu sur le retour, sur l’autoroute on s’entend, et je vais voir pour lire ce soir au lit. Les enfants ont adoré jouer avec leur cousin (la cousine de 2 mois est pour l’instant hors course). Mon fils a découvert la tyrolienne de la place de jeux à côté (j’ai bien stressé mais en fait, il gère comme un chef malgré ses 2,5 ans XD) sans parler d’escalades etc.. bref ils ont joué + + + mais la soirée de la veille les a rattrapé alors on est rentré en milieu d’après-midi. Résultat, je décompresse et suis très très fatiguée avec mal de tête etc.. je fais un petit passage ici et vous réponds, mais malheureusement je ne viendrais que demain vous lire, je ne vais pas arriver à tout faire ^^’ Je vous mets un petit point lecture:

Belzébuth: ca devient intéressant. Ca parle beaucoup de châteaux… de chevalerie… tout ce que j’aime. Résultat, j’ai envie de visiter des châteaux… c’est ma fille qui va être contente ^^ Elle adorrre. Je suppose que le lien entre le passé et le présent va se faire bientôt. C’est quand même bien lent, mais comme la thématique me passionne, forcément, ca passe. Le personnage principal du passé n’est pas forcément sympathique, mais il colle bien à l’époque et à son âge, ce que je sais apprécier. J’attends de voir la suite à ce niveau, car je me doute bien qu’il va changer. La famille qu’on suit au présent avec ce matou de la nuit qu’est Belzébuth me plaît davantage et je me réjouis de voir ce qu’il va leur arriver. 

Jaworski: bon là c’est du lent de chez lent et c’est écrit avec un niveau de vocabulaire hallucinant. Résultat, même si c’est incroyable, ca a tendance à m’endormir car je dois me concentrer pour lire XD Notez que c’est excellent, mais voilà… je suis une fatiguée chronique ^^’ Cet auteur, j’adore l’écouter en conférence. Il est tellement captivant. Je trouve que ses livres sont d’autant plus intéressants quand on situe un peu le personnage, car il est particulier. Mais à force de le croiser aux Imaginales et de l’écouter en conférence, je le vois quand je lis et c’est super!

Terre de brume – Cindy Van Wilder – #PLIB2019

terre de brume

Résumé:

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire de Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière.
Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

#ISBN9782700259230

#PLIB2019

 

Mon avis:

Cindy Van Wilder, j’en entends parler depuis un moment. Et en bien. J’ai des amies sur les réseaux sociaux qui l’adorent sans parler du fait qu’elle hante les Imaginales, alors forcément, il fallait bien qu’un jour, je la découvre! La couverture de Terre de Brume est absolument superbe et même sans le PLIB2019. je pense que j’aurais fait en sorte de le découvrir.

C’est une lecture qui m’a fait du bien. Ca se lit tellement bien, facilement, sans prise de tête. Les pages se tournent d’elles-mêmes et j’adore quand un livre se lit de cette manière. Quand il n’y a pas de temps mort sans pour autant être démesurément stressant. Un très bon équilibre.

Les deux personnages principaux: Héra et Intissar, sont eux jeunes femmes à la personnalité très forte. Leur élément est différent (Eau et Feu), leur parcours l’est aussi, mais sur le fond, ces deux personnages sauront unir leur force et leur détermination pour découvrir… mouai non, lisez en fait 😉

Ce que j’essaie de dire, c’est que leurs personnalités sont attractives et s’harmonisent parfaitement avec l’ambiance, le rythme de lecture. Tout est tellement coulant. L’univers lui-même est très intéressant avec ce contexte post-apocalyptique, ces histoires de Dieux, de brume, d’îles survivantes…

Mon gros point négatif, et là je pense que l’autrice n’y est pour rien, c’est que la succession de chapitres, une fois basé sur Héra, l’autre fois sur Intissar, me perdait régulièrement. Je me suis beaucoup mélangée les pinceaux entre ces deux personnages et de ce fait, j’ai eu de la peine à vraiment les différencier. Oui oui, c’est assez bête j’en conviens, mais voilà ^^’

Ce livre est une duologie, est ça,  c’est un grand point positive pour moi qui ai tant de peine à suivre les sagas. C’est une histoire simple (dans le bon sens du terme attention!), agréable, qui m’a embarquée le temps de quelques heures en compagnie de personnages attachants, dans un voyage assez mystérieux et à la fin intrigante. J’ai mis du temps à faire ma chronique car je n’étais jamais satisfaite, donc je m’excuse du délai ^^’ Dans tous les cas, le tome 2 m’attend d’ores et déjà dans ma pile à lire 🙂

Logo Jury PLIB2019

 

Challenge COCOONING AUTOMNAL #2

Le challenge débute le 23 septembre au 20 décembre 2019, organisé par Candyshy!

Son blogLe groupe facebook

Il portera principalement sur la romance même si les autres genres ne sont pas exclus.

Je suis très automne, très Halloween. Pour autant, difficile de glisser de douces lectures automnales dans les challenges halloweenesques. Ce challenge est donc pile ce qui me manquait.

Il y a 5 MENUS au choix que l’on peut cumuler (ou pas). Dans chaque menu, il y a 5 thèmes ou consignes à remplir.

–> Il faut tout d’abord choisir un palier pour pouvoir valider les menus.

Pour ma part, ce sera douceur automnale avec 1 à 5 livres

–> Et voici les divers menus

Et voici le menu que j’ai choisi! Et les livres sélectionnés… si je ne fais pas de changements XD

  • Un roman de l’imaginaire: Les attracteurs de Rose Street de Lucius Shepard
  • Une Lecture Commune: L’immortelle de Marylin Stellini
  • Un Tome de saga: Les enfants d’Aliel T2 ou Meg Corbyn T4
  • Un roman qui se passe pendant la guerre, armée, conflit: La confrérie de la dague noire T9
  • Un/une auteur(e) que vous adorez: Nora Roberts: les trois sœurs intégrale (bon déjà un titre ce serait pas mal)

 

Bilan:

le 27 septembre, j’ai terminé  »L’Immortelle » de Marilyn Stellini et coup de coeur pour ce livre. J’ai adoré! Ma chronique suivra prochainement 😀

Comment le dire à la nuit – Vincent Tassy – #PLIB2019

comment

Résumé:

La dame en noir vivait seule dans son château. Elle ne pouvait pas mourir. De tout ce temps qu’elle avait, elle ne faisait rien. Et puis un jour, elle trouva sur son chemin le garçon aux cheveux blancs.

Elle l’enleva.

Elle voulait vivre une histoire. Une histoire d’amour et de nuit qui traverserait les siècles.

Mon avis:

E

Ce livre est sorti de nul part pour moi. Beaucoup l’avaient lu et avaient adoré. Et puis, j’ai lu la chronique d‘UN DEJEUNER SOUS LA PLUIE ainsi que son interview de l’auteur. J’ai d’abord aimé ce qu’il se dégageait de son avis. Et puis ensuite, l’écriture de l’auteur et ce qu’il racontait. Je me suis donc lancée dans le livre avec confiance, mais en me demandant quand même dans quoi je me lançais.

Au début, je n’ai rien compris. On passe d’un personnage à l’autre, d’une époque à l’autre. Les personnages sont tous atypiques, insaisissables souvent. A priori, il n’y a aucun lien entre eux. Mais ce n’est pas grave, Vincent Tassy sait où il va et je le sentais. Je me suis donc laissée portée, les lignes filaient avec une poésie folle, magnifique et sans trop me rendre compte, j’étais dans l’intrigue, les liens se faisaient doucement. Et quand ce n’était pas le cas, je faisais des hypothèses, parfois juste, souvent à côté.

Je n’aurais jamais lu ce livre sans le PLIB. Et c’est dommage, car je serai passée à côté d’une pépite. Un livre que tout le monde ne peut aimer. Mais un livre avec une écriture absolument magnifique qui m’a emportée tout du long. Non pas une écriture lourde, fatigante. Plutôt de celles qui font défiler les mots sans effort en vous emmenant dans un autre univers. C’est beau et déroutant.

Les personnages, plus marginaux les uns que les autres sont terriblement attachants. Que ce soit au niveau de leur personnalité, leurs problèmes ou leur attirance sexuelle, il n’y a nul jugement. Vincent Tassy ne pose pas un regard qui invite au débat. Au contraire, chaque personnage est comme il est. Point. Et la facilité avec laquelle il amène ces éléments est un joli coup de plume.

Ce que je retiens de cette lecture, c’est une magie dans les mots qui a fait de ce livre un vrai coup de coeur. C’est une intrigue parfaitement maîtrisée et un don certain pour parler des gens avec une simplicité qui ne peut que toucher. Tout cela sur un fond fantastique qui m’a plu comme tout le reste. C’était beau, noir, plein d’amour et de haine, de passion et de vengeance. C’était humain et fantastique.

Une très très belle découverte que je vous conseille absolument.

#ISBN9782375680897

#PLIB2019

Logo Jury PLIB2019

Rouille – Floriane Soulas – #PLIB2019

rouille

Résumé:

Dans un Paris alternatif du XIXe, alors que l’Homme a conquis la lune, une femme sans mémoire se démène pour trouver son identité Paris, 1897. De nouveaux matériaux découverts sur la Lune ont permis des avancées scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n’en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C’est dans une maison close sur l’un de ces faubourgs malfamés qu’a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu’elle se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d’atroces circonstances. Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations..

#ISBN9782367406060

#PLIB2019

 

Mon avis:

C’est un peu mon livre surprise du PLIB. A la base, je ne pensais pas l’apprécier. J’avais lu deux-trois avis dessus qui m’avaient refroidie et tout le bruit que générait ce livre ne me donnait pas envie. J’ai ce réflexe, lorsque tout le monde parle d’un livre, de ne plus vouloir le lire. J’ai l’impression, à force d’en entendre parler, que ca ne pourra plus être MA lecture. J’ignore si je suis claire. Et puis, je déteste faire comme tout le monde, à tous les niveaux, alors quand quelque chose est  »à la mode », ca me coupe l’envie. C’est plus fort que moi. Donc Rouille, j’en ai terriblement entendu parler, tout le monde était excité dans la blogosphère et moi eh bien… j’ai fait ma pénible XD

Et en fait, merci le plib, ce livre a été un excellent moment. Vraiment, j’ai beaucoup aimé ma lecture. L’univers est sombre et pourtant, je m’y sentais bien. Il y avait ce petit quelque chose d’accrocheur, peut-être au niveau des personnages et de leur tempérament qui rendait tout le reste supportable. Cet univers est d’ailleurs très bien dépeint. J’ai très bien réussit à me le représenter et forcément, lorsque c’est le cas, j’ai toujours plus de facilité à apprécier ma lecture. Je crois vraiment que l’univers steampunk me convient parfaitement.

Violante, le personnage principal, est un cocktail explosif assez intéressant de toutes les émotions possibles et imaginables. Elle est très intéressante à suivre car elle est complexe et son passé brumeux ne fait que la rendre encore plus mystérieuse. Alors oui, en soi, l’intrigue si elle est bien ficelée, avec ce qu’il faut de révélations et de nouveaux questionnements pour donner envie de tourner les pages, elle est finalement assez facile à dénouer lorsqu’on devine l’identité du grand méchant. Pour autant, cela ne m’a pas enlevé le plaisir de la lecture car justement, les détails du passé à Violante (oui forcément, lorsqu’on perd la mémoire, le livre va sûrement finir par en révéler les mystères, il ne faut pas être surpris) sont assez bien faits et la rende d’autant plus attachante à mes yeux.

Contrairement à certains, je n’ai pas du tout été dérangée par le côté glauque et sanglant des scènes. Je suis plus sujette à une ambiance sombre et glaçante (comme La fille qui tressait les nuages »). Mais ici, j’ai trouvé que les scènes étaient certes abominables, mais sans que cela me soit trop pesant. J’ai pu donc, tout au long du récit, prendre plaisir à suivre Violante, Léon, Jules et les enfants dans leur combat contre un monstre sanguinaire, froid et terriblement fuyant.

En résumé: un univers très bien construit et tout aussi bien dépeint, des personnages attachants et agréables à suivre, une intrigue bien ficelée même si pas toujours surprenante et une écriture (mince j’allais oublier d’en parler!) fluide et vraiment bien travaillée. Un très bon moment, je vous le conseille!

Logo Jury PLIB2019