Gwendy et la boîte à boutons – Stephen King et Richard Chizmar

aaaa9

Résumé:

Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock : la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs.

La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n’a-t-il pas sa contrepartie ?

Mon avis:

Tout d’abord, je remercie NetGalley et Livre de Poche pour l’envoi de ce livre. J’ai tout de suite été attirée par le nom de King associé à un étrange titre et à une magnifique couverture. .

Il s’agit ici d’une nouvelle écrit en duo avec Richard Chizmar, auteur inconnu pour moi.
Je dois dire que j’ai été à la fois séduite et un brin frustrée par cette lecture. J’ai beaucoup aimé l’idée, celle d’une boîte qui représente la tentation de pouvoir tout avoir, tout faire, tout décider. Celle qui donne de l’argent, un régime… tout est possible. Et comment résister? L’idée est donc excellente, et le personnage de Gwendy attachant. Comment ne pas aimé cette petite fille un peu ronde, harcelée par ses camarades à qui on offre une si grande responsabilité? Personnellement, je l’ai tout de suite appréciée, et admirée aussi pour sa si grande force de caractère. Car Gwendy n’est pas cupide, ni ambitieuse. C’est une jeune personne qui a souffert et qui se rend compte, au contact de cette étrange boîte à boutons, qu’elle en tire déjà beaucoup de bénéfices… Hélas tout n’est pas rose et c’est d’ailleurs d’une manière très abrupte qu’elle va comprendre que le bonheur n’arrive pas souvent en solitaire.
C’était donc une nouvelle très agréable, avec des rebondissements, un peu de suspense, un personnage principal excellent… pour autant, j’aurai voulu plus… plus de frissons, plus de développements. Cette nouvelle était comme une mise en bouche: excellente, mais il y avait du trop peu. Pour le coup, je ne me suis pas du tout ennuyée. Sans trop m’en rendre compte, j’ai dévoré cette lecture,  en aimant ce que je lisais, mais en me retrouvant un peu prise de court à la fin. Et que dire de ce monsieur au chapeau… un personnage que j’ai d’office imaginer malfaisant à la première rencontre avant de découvrir, perplexe, qu’il était légèrement plus nuancé que cela. Mais qui est-il? J’avoue, même en ayant fini la nouvelle, je l’ignore toujours.
En résumé, une bonne lecture mais qui aurait pu être plus longue et plus développée pour complètement me séduire.
Publicités

Dragon Blood T2; La légion des flammes – Anthony Ryan

dragon blood 2

Résumé:

Des siècles durant, le Syndicat Négociant d’Archefer s’est appuyé sur le sang de drac – et sur les pouvoirs qu’il confère aux Sang-bénis – pour protéger son empire. Mais cette manne précieuse est venue à manquer… Lancé à la poursuite du légendaire drac-Argent, Claydon Torcreek a découvert que celui-ci n’avait qu’une ambition : asservir le monde des hommes, à l’aide de son armée d’esclaves altérés. Guidés par une vision, Clay et l’officier de marine renégat Hilemore détournent un navire de guerre et mettent le cap sur les eaux polaires, à la recherche d’un secret ancestral qui leur offrira peut-être la clé de la victoire. Infiltrée en territoire ennemi, l’espionne devenue diplomate Lizanne Lethridge s’efforce elle aussi de trouver des armes pour affronter leur ennemi. Alors que le monde s’embrase et que couvent les feux d’une révolution, ce trio représente malgré lui l’ultime espoir de la civilisation… 

Mon avis:

Je vous mets, pour commencer, ma chronique du 1er tome ICI. J’adore ce qu’écrit Anthony Ryan. Et pourtant, ce n’est pas parfait, je pourrais vous lister plusieurs choses qui me dérangent mais… comment dire, il y a ce petit plus qui fait que je lui pardonne et attend chaque parution avec impatience.

Ce 2ème tome envoie du lourd. Plutôt que de simplement répondre aux nombreuses questions du 1er tome, il en rajoute. A la fin, j’ai eu l’impression que la situation était encore plus complexe et impossible à redresser. Résultat: soit il se plante complètement dans le 3ème tome avec cette envie de créer un univers de fou, soit il retombe  »sur ses pattes ». Grande déception ou coup de coeur à venir!

Les trois personnages principaux restent assez fidèles à eux-mêmes. Clay est vraiment un personnage que j’adore. Je ne pourrais suivre que lui, tant sa progression est forte et intéressante. Il est impulsif mais cela ne l’empêche pas d’avoir de très bonnes idées: inattendues mais souvent décisives. Ce qui lui arrive dans ce tome est complètement fou. Je ne m’y attendais pas du tout et m’a autant embarquée que rendue perplexe: mais où nous emmène l’auteur???? C’était bien notez, et le coup où Clay fond devant un petit Sinople… j’ai adoré!

Lizanne est… froide? Déterminée?  Parfois, j’ai envie de lui reprocher son comportement militaire, dénué d’émotions. Pour autant, j’ai aussi l’impression que c’est la seule à garder les pieds sur terre et à vraiment réaliser le danger devant lequel ils se trouvent tous et que tous ignorent à des degrés divers. Donc oui, elle ne permet pas vraiment au lecteur de s’attacher à elle, cependant, elle avance, tuant, détruisant sur son passage, sans jamais perdre de vue son objectif ni qui est son véritable ennemi. Je n’ai pas toujours été convaincue par ce qu’il se passe dans ses chapitres, mais j’ai néanmoins beaucoup aimé en apprendre plus sur l’Artisan fou!

J’ai trouvé qu’Hilemore était un peu en retrait dans ce tome. Soyons honnête, j’avais déjà un peu cette impression dans le 1er. Néanmoins, je trouve que ce personnage a toujours beaucoup de potentiel et j’espère vraiment qu’il pourra  »briller » dans ce 3ème tome, car je ne peux m’empêcher de l’apprécier. La personne elle-même inspire à la sympathie et le cadre marin dans lequel il évolue me plaît beaucoup. L’un dans l’autre, cela explique que même en retrait, j’apprécie de le suivre tout en en espérant davantage.

Bref, ce livre mériterait un article encore plus long mais je ne veux pas vous en dire trop. Sachez juste que cet auteur mérite un petit détour, que ce soit par cette trilogie que par celle de Blood Song, un beau coup de coeur pour ma part. J’espère que vous vous lancerez dans Dragon Blood si ce n’est déjà fait. Car cet univers est vraiment excellent. Ce n’est pas un bête livre de dragons, c’est très bien travaillé, pleins de nuance et d’Histoire, où tout est plus compliqué qu’il n’y paraît. Et l’écriture… elle est détaillée et fluide, ce n’est que du plaisir. Non vraiment, lisez 🙂

 

[Bilan lectures] Septembre 2018

La misèreee ce mois. Je n’ai, malheureusement, pas trouvé le temps de livre. Les enfants, la maison et une grande fatigue (mon no2 est du genre lève très-tôt) ont eu raison de mes moments lecture.

J’ai donc lu.. 2 livres!

et le tout début de:

chasse royale 2

pour un total de 820 pages lues. Argh. Je dois dire qu’au moins, ces lectures étaient très bonnes!

Bref, je compte bien me rattraper en octobre, avec le challenge Halloween!

[Challenge] Halloween 2018

challenge d'halloween

Organisé par Lou et Hilde, avec un super groupe facebook, ce challenge permet de vivre Halloween à fond et avec bonne humeur! J’adore l’automne, mais qu’est-ce que j’aime ce jour où toutes les créatures de notre imagination refont surface!

Ce mois,nous en profiterons pour fêter el Día de los Muertos en compagnie de Bidib, nous traquerons les esprits japonais en compagnie de Purple et ferons tourner les tables comme jamais! Et cette année encore, nous nous associons au joli challenge Je Lis aussi des albums de Sophie Hérisson, au Challenge des Contes et Légendes de Bidib et aux incontournables Gourmandises de Syl.

Voici le charmant programme du mois. Les participations sont libres 🙂 J’avoue n’avoir aucune idée de comment je pourrais participer. A cause de mes loulous et d’un nouveau boulot, je fais au jour le jour et lis beaucoup moins. Donc ce sera selon mon inspiration, mon temps libre et mon énergie vs fatigue 😉

 

Les fantômes à l’honneur : du 1er au 7 octobre
Lundi 1er octobre : Début du Challenge et installation des participant(e)s, de préférence dans un lieu hanté
Mardi 2 octobre : Les fantômes sont parmi nous! Romans adultes ou jeunesse au choix
Mercredi 3 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics
Jeudi 4 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Susan Hill
Vendredi 5 octobre : Séance Cinéma / Séries ARTICLE CI-DESSOUS
Samedi 6 octobre : Albums avec fantômes, sur les peurs…
et/ou Bricolage, DIY, créations : le fantôme sous toutes ses formes !
Dimanche 7 octobre: Cuisine autour du chaudron
Contes & Légendes ARTICLE CI-DESSOUS
► Rendez-vous au Cimetière : du 8 au 14 octobre
Lundi 8 octobre : Rendez-vous au cimetière!
Partage de photos du cimetière de votre choix!
Mardi 9 octobre : Lecture entre deux pierres tombales – Un roman adulte ou jeunesse
Mercredi 10 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics :
et/ou Bricolage, DIY, Créations : Laissez parler votre créativité funéraire!
Jeudi 11 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Shirley Jackson
Vendredi 12 octobre : Séance Cinéma / Séries
Samedi 13 octobre : Albums sur le thème de la mort, du deuil, ou qui se passe dans un cimetière …
Dimanche 14 octobre: Cuisine autour du chaudron
Contes & Légendes
Fantômes d’ailleurs – Asie, Amérique latine, Afrique, Océanie : du 15 au 21 octobre : Dia de los muertos, esprits japonais…
Mardi 16 octobre : Romans adultes ou jeunesse au choix
Mercredi 17 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics
OU Bricolage /DIY
Jeudi 18 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Edogawa Ranpo
Vendredi 19 octobre : Séance Cinéma / Séries
Samedi 20 octobre : Albums
Dimanche 21 octobre : Cuisine autour du chaudron
Contes & Légendes d’ailleurs
Une semaine dans un lieu hanté (maison, appartement, village, marais …) : du 22 au 28 octobre
Mardi 23 octobre : On fait tourner les tables! Un roman à l’honneur.
Mercredi 24 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics
OU Bricolage /DIY
Jeudi 25 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Stephen King
Vendredi 26 octobre : Séance Cinéma / Séries
Samedi 27 octobre : Albums avec fantômes, sur les peurs, qui se passent dans une maison hantée…
Dimanche 28 octobre : Cuisine autour du chaudron
Contes & Légendes
Et pour finir, du 29 au 31 octobre, les fantômes retrouvent les autres créatures de la nuit – Honneur aux sorcières, vampires, goules, monstres, clowns maléfiques (etc) et leurs animaux de compagnie.
Mercredi 31 octobre : This is HALLOWEEN! Partagez avec nous votre journée ou soirée d’Halloween, ou un roman / BD / film (…) sur le thème d’Halloween.
Quelques suggestions : Photos de votre repas diabolique, décoration de votre appartement ou maison intérieure ou extérieure, déguisements, soirée films…
Jeudi 1er novembre au 3 novembre : Vos derniers billets et bilans du challenge
Clôture du challenge le dimanche 4 novembre.
Quelques livres se trouvant dans ma pal qui pourraient en sortir durant le mois (par accident si j’y arrive 😛 )

Vendredi 5 octobre : Séance Cinéma / Séries

Je vous présente: Kingdom Hospital!

Qui connaît cette série?? Qui sait que Stephen King se cache derrière toutes les bizarreries de cette merveilleuse et fantastique série?

Il s’agit d’une seule saison de 13 épisodes. Et c’est…. étrange, déroutant, glauque, affreusement drôle. Du King, et du très bon. Mon mari s’en est souvenu, peut-être quand je lisais Dôme, et hop, nous l’avons commandé (en occasion) et l’avons regardé. Franchement, au début, j’étais perdue car ça semble être du grand n’importe quoi: ca part dans tous les sens, il y a du surnaturel, rien n’est expliqué, c’est bizarre +++ et tout d’un coup, je me suis rendue compte que j’étais complètement prise dedans, qu’en fait, c’était juste trop bon, je me régalais et le final est juste excellent. En bref, allez-y. C’est extra!

Résumé:

Au Kingdom Hospital, médecins et patients sont confrontés à des forces surnaturelles inquiétantes. Construit sur l’emplacement d’un grand incendie, qui a tué beaucoup d’enfants il y a 100 ans, l’hôpital est en fait toujours hanté par les esprits de ces victimes.

Dimanche 7 octobre: Cuisine autour du chaudron

Je me suis dit, tiens, et si je trouvais une recette faisable avec ma fille (3,5 ans). Du coup j’ai un peu chercher et j’ai trouvé cette recette:

Cook’trouille d’Halloween

Etape 1 : Préparer les ingrédients

– 4 jaunes d’oeufs
– 120g de sucre
– 100g de beurre
– 200g de farine
– 1 pincée de sel
– 1 cuillère à soupe de levure chimique
–  Des colorants alimentaires rouge et jaune
– Des pépites de chocolat.

Etape 2 :

Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6) et déposez du papier sulfurisé sur une plaque de cuisson

Etape 3 :

Faire blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre avant d’y verser les colorants alimentaires. Vous devez obtenir un mélange bien orange.

Etape 4 :

Ajoutez le beurre, coupé en petits morceaux, et le sel puis incorporez progressivement la farine et la levure, jusqu’à obtenir une boule de pâte.

Etape 5 :

Prélevez un petit tas de pâte, roulez le en boule, appuyer un peu sur le dessus pour donner une forme de citrouille.

Etape 6 :

Avec des pépites de chocolats, faire les yeux, la bouche et la queue de la citrouille.

Etape 7 :

Disposez vos citrouilles sur la plaque de cuisson en laissant un espace suffisamment pour la cuisson

Etape 8 :

Enfournez les cook’trouilles durant 10 à 12 min afin qu’ils dorent mais restent moelleux à cœur (prolongez la cuisson ou laissez-les dans le four éteint si vous les préférez secs

Alors bon, c’est un essai et j’ai toujours besoin d’un essai 2 ou 3 pour que vraiment, ça donne quelque chose. Mais si le look n’est pas totalement là, je dois dire qu’ils se laissent manger et que ma fille a adoré mettre les yeux, le new et la queue de la citrouille!

Ils sont un peu plats-plats XD

[Bilan lectures] Août 2018

satan

Ce petit livre de 274 s’est lu d’une traite. Une petite romance qui était très sympa mais dont je n’ai pas ressenti le besoin de faire une chronique. Je suis ouverte à lire d’autres livres de l’autrice ceci-dit 🙂

smoking

Là aussi, une romance lue à la suite de  »Satan est un homme comme les autres ». J’avais un petit besoin d’évasion. 285 pages pour ce livre et lu tout aussi vite avec un plaisir égal.

moana 3

J’ai clôt cette trilogie (263 pages) avec beaucoup de plaisir. J’ai vraiment adoré. Pour avoir entendu l’autrice en conférence, je peux vous dire que c’est une belle personne. Et ses livres sont tout autant intéressants et agréables à lire. Je conseille!

 

le jardin des secrets

Un livre toujours en cours. J’aime bien même s’il m’a fallu du temps pour rentrer dans l’histoire, m’attacher aux personnages. Chose peu facile étant donné qu’il y a de multiples  aller-retour dans le passé, étalés sur plusieurs dates différentes. A la fin du mois, j’étais à la p.308.

 

dragon blood 2

J’ai enfin terminé ce merveilleux 2ème tome. C’est du très bon!! j’ai lu 195 pages sur ce mois, mais au total, il fait tout de même 664 pages!

Ma chronique!

 

sarai

Un livre trouvé sur Netgalley que je voulais lire pour une lecture commune et un live ce 12 septembre. Une bonne lecture mais mais… il y a quelques mais. Ma chronique.  273 pages.

 

toi moi

Petite lecture totalement imprévue qui s’est glissée mine de rien devant ma lecture en cours. 19 pages lues en août, mais terminé en 1 journée en septembre. Pas mal du tout, j’ai passé un super moment!


 

Au total, j’ai terminé 5 livres et commencé deux autres. J’ai lu 1617 pages, soit mon 2ème meilleur mois de l’année (hip hip hip…!). J’ai adoré mes lectures, assez légère pour la majorité. Par contre niveau chronique ^^’ J’ai un énorme retard!! N’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter, vous serez averti au fur et à mesure 😉

A bientôt!!!

Company of Killers T1; A la recherche de Sarai – J. A. Redmerski

sarai

Résumé:

Elle devrait le fuir, mais pour rester près de lui, elle est prête à tout… même à tuer !

Sarai n’a que quatorze ans quand sa mère l’abandonne au Mexique entre les mains d’un trafiquant de drogue. Neuf ans plus tard, elle attend toujours une occasion inespérée de s’enfuir. Persuadée de trouver un allié en Victor, un tueur à gages engagé par l’homme qui la séquestre, elle profite d’une visite de celui-ci pour monter dans sa voiture.

Même si la jeune femme n’a peur de rien, elle ne tarde pas à découvrir que Victor est aussi dangereux que le criminel qu’elle vient de quitter. Pourtant, quelque chose en lui l’attire et la rassure. Et au lieu de le fuir, elle se découvre prête à tout même l’irréparable pour ne plus le quitter.

 

Mon avis:

Il y a un groupe sur facebook qui se nomme  »Livre, live et papote ». Tessa, Moody et Candyshy organisent de temps à autre une lecture commune sur un livre et font un live pour en parler. Ce 12 septembre, ce sera sur  »Company of killers » que j’ai réussi à trouver sur NetGalley. Je remercie ces derniers et les éditions Milady pour l’envoi de l’ebook. Ca tombait à point nommé!

Je me suis lancée dans cette lecture très confiante, car même si je n’avais pas lu  »Loin de tout », j’en avais entendu tant de bien que je n’avais pas de craintes pour cette nouvelle publication. Et j’y ai trouvé du très bon mais pas que…

J’ai assez apprécié le début qui démarre sur les chapeaux de roue. Sarai est une jeune femme très intelligente, avec un fort instinct de survie qui va la pousser, au bout de 9 ans, à saisir sa chance et s’enfuir en grimpant dans la voiture d’un tueur à gage. Victor m’a instantanément plu d’une part, parce qu’il laisse gentiment Sarai le menacer alors que pas une seconde le lecteur ne peut être dupe de qui maîtrise la situation et d’autre part, parce qu’il n’est pas évident à cerner. J’ai eu un petit peu plus de peine avec Sarai qui, si elle a su me toucher par sa combativité et son courage, n’a pas réussi à m’emporter tout à fait. Mais c’est un détail. Leur duo, cependant, est excellent. L’évolution de Victor et Sarai est déjà intéressante en soi, mais celle de leur duo est touchante. Entre Victor qui permet à Sarai de se reconstruire et cette dernière qui apporte enfin à Victor la touche d’humanité qui lui manquait, leur couple est parfaitement complémentaire.

L’action est toujours là, on voyage beaucoup, certains cheminements m’ont surpris et jamais, je ne me suis ennuyée, ce qui est un vrai plus. Cependant, il y a tout de même eu pour moi un côté  »too much » dans le nombre de cadavres laissés derrière eux sans que jamais, ils ne soient inquiétés. La facilité qu’a Victor en tout, mais notamment à se déplacer et à passer les contrôles de sécurité sans que rien ne soit expliqué. J’aurai apprécié davantage de développements, car cela m’aurait évité de penser que l’autrice prenait des facilités avec des détails peut-être compliqués à expliquer.
J’ai donc trouvé le rythme excellent et la dose d’actions était au rendez-vous. Mais voilà, même si cela aurait un peu alourdit le texte, je pense qu’un peu plus de précisions n’aurait pas été en trop. Qui sait, c’est peut-être mon côté perfectionniste qui parle.

Toujours est-il que malgré les quelques points négatifs que j’ai ressenti durant ma lecture, je suis assez impatiente de découvrir la suite qui sort dans 2 semaines sauf erreur. Parce que ce rythme et ce duo a su me plaire et que je suis très curieuse de voir dans quoi va se fourre Sarai, et comment Victor va gérer ce bazar à venir.

 

Week-end à 1000

Un nouveau week-end à 1000 se profile (vendredi 10 août 19h. au dimanche 12 23h.59) et que dire, j’appréhende. J’ai bien sûr une rencontre Livraddict demain après-midi, ce dont je me réjouis, mais cela m’empêchera de lire. Le soir… la série Casa de papel va-t-elle gagner face aux livres? Et dimanche, grasse mat et départ en vacances. Mais on y croit, comme à chaque fois!! 😛

Mes livres seront:

 

Je voudrais vraiment terminer Moana! Et avancer dans Dragon Blood si ma binôme de cette lecture commune me rattrape. Sinon… ceci!!

le jardin des secrets

Qui en est? N’hésitez pas à venir me mettre les liens de vos suivis, que je puisse passer jeter un coup d’oeil 🙂

 

Suivi:

Vendredi, j’ai pu lire de la p. 66 à 114 dans un bon bain chaud! Et ce samedi matin, j’ai pu encore lire quelques pages pendant le biberon des enfants 🙂

Samedi suite: j’ai profité de chaque petit moment pour avancer et j’ai réussi à terminer Moana avant d’aller à la rencontre Livraddict. Cela me fait un total de 197 pages et… c’est tout… Le soir, petit moment TV avec mon mari, et dimanche, c’était la préparation des affaires pour les vacances (donc mes affaires, celles de mes enfants, le tout avec un 18 mois et une 3,5 ans dans les pattes), suivi du départ et de l’arrivée. J’avoue, le soir, je n’avais qu’une envie, m’affaler encore une fois devant la TV 😛

Donc un tout petit bilan, mais un sacré week-end! Et j’ai fini Moana, qui vaut vraiment le détour!

 

L’aile des vierges – Laurence Peyrin

l'aile des vierges

Résumé:

Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le cœur lourd. Car aujourd’hui, Maggie O’Neill, un fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une féministe active, va entrer comme bonne au service des très riches Lyon-Thorpe. Et la seule consolation de Maggie est que personne ne soit là pour assister à sa déchéance, elle qui rêvait de partir en Amérique et d’y devenir médecin. Qui en rêve toujours, d’ailleurs. L’intégration parmi la dizaine de domestiques vivant comme au siècle précédent est difficile pour Maggie. Elle trouve ridicules les préoccupations et exigences de Madame, surnommée par ses employés « Pippa-ma-chère », car c’est ainsi que ses amies l’appellent à grand renfort de voix haut perchées. Le maître de maison, lointain, l’indiffère. Seul trouve grâce à ses yeux le vieux lord, âgé de près de cent ans, qui perd la tête et la confond avec une mystérieuse Clemmie à qui il déclare son amour.

Mais Maggie va bientôt découvrir que le maître de maison, John Lyon-Thorpe, est loin d’être l’héritier phallocrate qu’elle imaginait. Ils entament une liaison passionnée. Comme elle, John est prisonnier de son destin, et veut s’en libérer. Il a grandi en Afrique, où son père avait une immense propriété, et compte y retourner. Il éprouve les mêmes envies d’ailleurs que Maggie, le besoin de se sentir vivant. Et du jour où elle s’avoue son amour pour John, Maggie comprend qu’elle va devoir choisir entre la promesse du bonheur et son aspiration à la liberté.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et Calmann-Lévy pour la lecture de ce livre. Je l’avais découvert via des bloggeurs et il m’avait assez interpellé pour que je lui dédie un place dans mon immense wish-list. Ce fut donc une bonne surprise de le découvrir sur NetGalley et j’ai bien fait de le lire car… c’était une très bonne lecture.

Bien sûr, on parle énormément des deux guerres mondiales. Mais qu’en est-il juste après? Et le rôle des femmes?

Maggie est une fille et petite-fille de femmes très engagées. Et depuis toujours, elle ne sait pas comment à la fois être elle-même mais aussi se révéler digne de son héritage. Ainsi, lorsque suite à un coup de foudre qui a mal tourné, Maggie se retrouve dans une situation tendue, elle va accepter la proposition d’un vieil ami et entrer au service d’une famille très fortunée à Sheperd House: les Lyon-Thorpe.

Et là, nous avons une rencontre entre deux époques, deux niveaux de vie, deux visions du monde totalement différente. Une vieille famille fortunée, avec encore toute une pléthore de domestiques et un confort moderne et de l’autre Maggie, féministe, cultivée, pauvre mais maîtresse d’elle-même. Une femme forte et pourtant si fragile. Rien ne la disposait à se lier avec le maître de la maison. Et pourtant, les apparences sont trompeuses.

Je dois avouer que je n’ai pas totalement réussi à cerner la personnalité de Maggie. Pour autant, son personnage est fascinant. L’ambition, l’argent, le rôle de la femme, la politique, le hasard de la vie, l’engagement envers les autres… tant de sujets traités dans le sillage de cette femme qui nous montre une époque ivre de bouleversements, d’autant plus que nous ne resterons pas toujours en Angleterre…

Cette seconde partie, qui se déroule bien plus loin, m’a moins plu que la précédente. Peut-être parce que Maggie s’est un peu perdue… et pourtant, je pense qu’elle avait besoin de cet épisode dans sa vie pour réellement se trouver, savoir au plus profond d’elle-même ce qu’elle voulait pour elle et non ce que son pseudo héritage lui dictait de faire. D’autre part, découvrir cette période dans ce lieu géographique était aussi très intéressant, les changements dans la société s’y faisant encore davantage sentir.

Il y a bien sûre le personnage de John, que j’ai trouvé doux et d’une patience infinie, je vous laisse deviner envers qui 😉 Il aurait pu facilement incarner le rôle du riche puissant qui, selon l’expression même de Maggie  »trousse les soubrettes » mais… il est néanmoins plus complexe que cela, se rapprochant plutôt de celui qui s’est retrouvé enfermé par les convenances et, tout comme Maggie, par le rôle qu’on attendait qu’il tienne. J’ai particulièrement aimé la façon qu’il a eu de se rapprocher d’elle et comment il a si bien su la cerner, la comprendre.

Et je ne peux pas éviter de vous parler d’Albert, ce cher Sir Albert, centenaire de son état, l’esprit embrumé par la vieillesse. Un vieux monsieur terriblement attachant que Maggie va chouchouter, en lui permettant de se raccrocher à ses souvenirs heureux mais secrets, et enfouis au plus profond de lui. De très beaux moments de complicité. Mine de rien, une façon comme une autre de montrer la douleur de la vieillesse et de la raison qui s’égare dans une société qui ne le permet pas…

Ce que j’ai moins aimé dans ce livre et qui m’empêche d’avoir le coup de coeur, c’est quand même cette seconde partie que j’ai trouvé un peu trop politique à mon goût et où j’ai eu de la peine à suivre Maggie dans ses décisions. Et peut-être aussi le destin des hommes qui croisent sa route…

J’espère avoir réussi le délicat challenge de vous parler de ce livre sans en avoir trop dit tout en évitant d’être trop dans le vague… A retenir, l’aspect historique et le personnage de Maggie qui ont su me captiver pendant tout le roman. J’ai passé un excellent moment et retiens le nom de l’autrice que je ne connaissais malheureusement pas jusque là.

 

 

 

[Bilan lecture] Juillet 2018

malenfer T4Le 1er tome du second cycle, soit le T4 de Malenfer. Une chouette saga pour enfant. J’ai passé un bon moment, mais attend tout de même de voir comment va se dérouler la suite, ce  »1er » tome posant quand même beaucoup de bases pour la suite.

la carrière du mal
Le T3 des aventures de Cormoran et Robin. Une lecture british doudou que m’a choisi ma binôme Didinegc dans le cadre du challenge  »Livra’deux pour pal’Addict no19 ». Ma chronique

l'aile des vierges

Une très belle histoire, mêlant de l’historique (avec une part politique très intéressante) et de la romance. J’ai beaucoup aimé. Ma chronique ICI

 

dragon blood 2

Lecture toujours encore avec Didi10 🙂 J’adore cet auteur, ses univers… à voir ce que nous réserve la suite!

 


 

Ce mois, j’ai lu 3 livres et bien entamé un 4ème, pour un total de 1392 pages. Un mois assez correct, je suis encore assez contente. Entre  »L’aile des vierges » et  »La carrière du mal », ce mois a été très agréable en lecture. Rendez-vous en août (j’ai déjà lu deux livres :P)

La carrière du mal – Robert Galbraith

la carrière du mal

Résumé:

Lorsque Robin Ellacott reçoit ce jour-là un mystérieux colis, elle est loin de se douter de la vision d’horreur qui l’attend : la jambe tranchée d’une femme.
Son patron, le détective privé Cormoran Strike, est moins surpris qu’elle, mais tout aussi inquiet. Qui est l’expéditeur de ce paquet macabre ? Quatre noms viennent aussitôt à l’esprit de Strike, surgis de son propre passé. Quatre individus capables les uns comme les autres, il le sait, des plus violentes atrocités.
Les enquêteurs de la police en charge du dossier ne tardent pas à choisir leur suspect idéal – mais Strike, persuadé qu’ils font fausse route, décide de prendre lui-même les choses en main. Avec l’aide de Robin, il plonge dans le monde pervers et ténébreux des trois autres coupables potentiels. Mais le temps leur est compté, car de nouveaux crimes font bientôt surface, toujours plus terrifiants…

Mon avis:

J’ai lu ce livre grâce au challenge  »Livra’deux pour pal’Addict » no 19 (mai-juin-juillet) que j’ai fait avec Didinegc. Entre trois livres se trouvant dans ma pile à lire, je devais en choisir un et le lire dans le délai imparti:

– La carrière du mal de Robert Galbraith
– Un monde sans fin de Ken Follett !
– Le jardin des secrets de Kate Morton

J’ai donc choisi  »la carrière du mal » car j’aime beaucoup cette saga et cela m’a également permis de me mettre à jour.

livra'deux

Ce qui me plaît le plus dans les polars de Galbraith ou Rowling si l’on préfère, c’est l’ambiance qui s’en dégage. J’ai l’impression de parcourir les rues avec Cormoran et Robin. D’être à Londres, de voir ce qu’ils voient, sans pour autant être noyé sous de lourdes descriptions. Les personnages sont aussi très attachants. Dommage qu’en dehors de Cormoran et Robin, ils ne soient pas plus exploités, mais ce duo en lui-même est déjà très doudou. Oui j’ose ce mot: doudou. Car c’est comme ca que je décrirai ce polar. C’est peut-être le seul polar que j’ose nommer ainsi, il faut le reconnaître.

Bref, rentrons dans les détails. Ce 3ème tome traite énormément du passé de Cormoran. Il ne pourra pas cacher grand chose: de sa jeunesse avec sa mère dans des squats à sa vie militaire. Tout est balayé car durant toute sa vie, il s’est fait trois ennemis qui tous, peuvent être à l’origine du macabre colis envoyé à Robin à leur bureau. Le problème est qu’ils ont tous su disparaître de la circulation… et quand la police vous fait comprendre que vous ne devez pas vous en mêler… tout se complique. Heureusement, ils sont deux et ce sera pas de trop pour traquer les suspects et accessoirement, gagner leur maigre et quasi inexistant gagne pain. Le plus dans cette enquête: un petit tour en Ecosse. Je ne vous en dirai pas plus, mais comme j’ai adoré ma visite d’Edimbourg, retrouver cette ville et ses alentours dans cette saga a su me faire plaisir.  Ce n’est d’ailleurs pas le seul endroit que nous parcourons avec le duo, ce qui a apporté un dépaysement assez agréable.

C’était vraiment très sympa de découvrir le passé de Cormoran, qui reste très secret sur tout ce qui le concerne. Sauf que cette fois, il n’a pas le choix. Robin, de son côté, est en pleine crise de couple alors que se rapproche son mariage. Si j’ai aussi énormément apprécié d’en découvrir plus sur elle alors que je ne pensais pas qu’elle ait pu vivre un pareil épisode, j’ai trouvé que ses problèmes avec Matthew prenaient beaucoup trop de place dans le roman. Cela permettait certes de mettre en avant sa relation (ou non-relation) avec Cormoran, mais on y revenait énormément sans que cela évolue véritablement. Autre petit point négatif, j’avais un peu l’impression de tourner en rond, parfois. En bref, je me demande si 600 pages étaient vraiment nécessaire pour tout raconter.  Le fil rouge n’était pas aussi clair que d’habitude.

Mais ce n’est pas grand chose. Globalement, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Comme je l’ai déjà dit, Robin et Cormoran sont un duo extra, attachant, le tout dans un décors qui me donne envie d’y aller, sans oublier une belle écriture fluide et agréable. Et enfin, une intrigue qui se veut plus corsée qu’elle n’y paraît d’abord. J’aime bien chercher la petite bête, et attendre l’auteur au tournant. Et pour le coup, Rowling a bien géré son affaire. J’en suis sortie très satisfaite et curieuse de découvrir le prochain tome!