La famille d’Arsac T3; Aventureuse Constance – Eléonore Fernaye

couv12824232 (1)

Résumé:

Londres, 1791.
Fuyant les sanglantes représailles qui font suite à la tentative d’évasion de Louis XVI, Constance d’Arsac s’est réfugiée à Londres. Bien décidée à rejoindre sa soeur aux États?Unis, elle parvient à convaincre le capitaine John Hadley de la mener à destination. Ce séducteur invétéré n’est pourtant pas du genre à admettre à son bord des passagères non accompagnées. Ces deux êtres que tout oppose se sentent irrésistiblement attirés l’un par l’autre. La traversée promet d’être mouvementée…

Mon avis: 

J’ai lu ce livre pour le challenge  »Une lettre pour un auteur » qui demandait donc un livre dont le nom de l’auteur commençait par F. Un livre tenu secret jusqu’au 1er mai, date à laquelle nous pouvions publier notre chronique. J’avoue que le but premier était de lire le T2, et que je n’ai pu résister d’enchaîner avec le tome 3.

J’ai beaucoup aimé ce tome. Bien sûr, il y a le cliché absolu du vilain garçon au final pas si vilain que ca, un bâtard qui bien évidemment, est le fils d’un noble haut placé, qui est également pas si désagréable que ça à regarder et qui se retrouve un peu dans la situation: seul contre tous.

Oui mais ça marche. En tout cas, ça a marché sur moi 😉

John Hadley est donc un fils déclaré mais illégitime d’un noble anglais. Toute sa vie, il s’est senti écrasé par sa position à la fois de noble et de rejeton rejeté, persuadé de n’exister que pour l’unique raison que son père n’avait eu que des filles de son épouse. C’est donc très légèrement par opposition à ce qu’on décide pour lui qu’il se lance dans une carrière de marin et relie l’Angleterre aux Etats-Unis. C’est donc vers lui que se tourne Constance, lorsqu’elle veut rejoindre sa famille à Philadelphie avec sa mère.

Constance avait tout juste 18 ans au tome précèdent. Maintenant, elle en a à peu près 3 de plus, elle est veuve d’un jeune noble dont  elle était tombée amoureuse à la cours, et se trouve en fuite avec sa mère suite à la chute de la monarchie en France. Son statut de noble, et le rôle de son père pour sauver le roi lui aurait, à elle et sa mère, la mort si elle n’avait pas pris la fuite. Seule, avec une mère alors complètement absente, sans richesse, Constance est désespérée et n’a plus d’autres choix que de rejoindre son frère et sa sœur aux Etats-Unis. Sauf que les femmes ne sont pas bien vues sur les bateaux, et Constance n’a vraiment pas beaucoup d’argent pour leur payer la traversée. C’est donc vers John Hadley qu’elle se tourne afin de rallier l’autre continent.

Dire que leur 1ère rencontre est une catastrophe est un euphémisme. La seconde n’est pas beaucoup mieux, mais enfin, il leur faut bien cohabiter sur le bateau. La traversée est pour moi la meilleure partie du livre. Il y a cette ambiance typique des voyages à travers l’océan qui apporte un plus indéniable. L’équipage, à la fois présent et discret, le capitaine qui perd complètement la tête avec Constance, à ne plus savoir s’il doit l’ignorer, lui faire la cours, être poli ou ou ou ou….

Au final, c’est Constance, complètement dépassée par la situation (une mère déboussolée, la solitude, son veuvage, la France, son père….) qui va faire le 1er pas. Leur relation est très simple, mais comme on peut facilement s’en douter, leur arrivée à Boston va tout compliquer. John va alors avoir… quelques soucis et Constance n’aura de cesse à trouver l’équilibre entre ses sentiments, sa position sociale par rapport à celle de John, sa famille et les problèmes de John.

Je dois dire que si l’intrigue est intéressante en soi, j’ai trouvé le dénouement beaucoup trop facile et c’est pour moi le point noir du roman. Le point positif est peut-être que contrairement aux deux autres tomes, le personnage féminin a déjà été marié et n’est donc pas une vierge plus ou moins effarouchée qui doit protégé sa vertu jusqu’au mariage et cela change considérablement la donne.

Au final, j’ai de nouveau passé un excellent moment de détente avec cette famille d’Arsac. La trilogie est terminée et j’espère pouvoir recroiser l’auteure une fois dans mon petit parcours livresque 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s