A la recherche du petit ami insaisissable – Nick Alexander – éditions Montlake

petit ami

Résumé:

CC a trente-neuf ans et tout semble lui réussir : elle occupe un poste à responsabilités dans une agence de publicité, vit dans un superbe appartement et a une bande d’amis homos fêtards avec qui sortir tous les week-ends.

Pourtant, un peu comme le Titanic, CC se sent sombrer inexorablement. En réalité, sa vie ne lui convient pas et elle préférerait aller cultiver des navets à la campagne plutôt que de passer sa journée à convaincre les gens d’acheter un jean révolutionnaire à double braguette. Elle rêve de rester blottie chez elle, dans les bras de son (insaisissable) petit ami, plutôt que de jouer à la reine de la nuit dans les bars branchés de Londres.

Mais rencontrer un homme célibataire et sans vice caché revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. CC ne cesse donc de repousser son projet de changement de vie de crainte de se retrouver encore plus seule. Affronter ses démons lui permettra-t-il de rencontrer enfin l’insaisissable petit ami de ses rêves… ou est-il déjà trop tard 

Mon avis:

Un grand merci à NetGalley et Montlake éditions pour la lecture de ce livre. J’ai pu le lire quasiment d’une traite, et c’était vraiment un moment très agréable.

Le titre et le résumé promettaient une romance assez classique au final. Une femme célibataire n’arrivant pas à trouver l’homme de ses rêves et désespérant de le rencontrer avant…. eh bien c’est que le temps file, et CC a 39 ans… Pour autant, il y avait tout de même passé 500 pages et je me suis tout de même dit que ça risquait de faire un peu long…

Et pas du tout. Pourquoi? Parce qu’on ne passe de loin pas la majeure partie du livre à courir après un homme. Oui, CC cherche l’homme idéal, mais elle ne s’arrête pas de vivre pour autant, et il lui en arrive des choses!

CC, c’est la femme qui dirige sa vie d’une main de maître. Elle a un boulot qui la passionne et pour lequel elle est douée. Elle a des amis, un chat! Elle est jolie, mûre, sympathique. Bref tout pour plaire. Sauf que voilà, je parlais de ses amis…  et bien ses amis sont tous homo. Il y a bien son amie Sarah-Jane, mais en dehors d’elle, il y a Mark, Darren, Jude… toute l’équipe  »Créa » qui bosse à l’étage au-dessus d’elle, sans parler de voisins dans la vie privée. Quand CC sort, c’est pour aller en soirée avec des homosexuels. Jusque là, pas de problème, mais ce n’est pas franchement la meilleure chose à faire quand on cherche un homme hétéro, elle est la première à le souligner.

De plus, CC n’a pas eu d’expérience de couple très joyeuse…. donc entre ses sorties  »homo », son passé et son travail… ce n’est pas l’idéal pour trouver la perle rare.

Ne vous attendez donc pas à trouver l’AI  »ami insaisissable » au bout de 10 pages, pour les voir ensuite se tourner autour pendant les 500 autres pages. Ca, ca a été la bonne surprise. Parce que pour le coup, je me demandais où il était, cet homme tant attendu!

Pendant tout le roman, on suit autant CC à son travail, avec ses amis, sa mère, et ses sorties plus qu’hasardeuses avec des hommes tout autant hasardeux et ce, sur plusieurs mois. Et ce n’est pas quelque chose que je retrouve souvent en romance.

Au final, ce qui m’a un peu pris de court, c’est la part que prend la thématique  »homosexuel » dans le livre alors que ce ne sont que les personnages secondaires qui le sont. En soi, cela ne me pose aucun souci. Je dirais simplement que je ne m’y attendais pas. En fouillant un peu, j’ai donc découvert que l’auteur lui-même était gay. Ceci explique cela 😉

En résumé, j’ai passé un très bon moment. J’ai adoré CC, j’ai souvent ri, les personnages secondaires sont très attachants. De manière générale, c’est une histoire qui se lit facilement, avec plaisir et qui apporte un très bon moment de détente. Je lirai volontiers d’autres livres de l’auteur si l’occasion se représente une fois.

 

 

 

Publicités

4 commentaires sur « A la recherche du petit ami insaisissable – Nick Alexander – éditions Montlake »

    1. Je vois ce que tu veux dire 😉 alors pas de souci de ce côté là. Je n’aime pas Bridget Jones (chuuut :P) et l’héroïne n’est vraiment pas comme elle. Et l’homme idéal, c’est dans le sens où jusqu’à présent, elle était tombée sur des ordures.. vraiment des hommes qui l’ont blessée donc après eux elle espère enfin trouver quelqu’un de bien ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s