Dark Web – Dean Koontz

dark web

Résumé:

Il faut que j’en finisse, c’est urgent ! Tels sont les derniers mots d’un homme que la vie semblait avoir comblé… Mais qui y a mis fin. Brutalement. Jane Hawk, inspectrice du FBI, refuse de croire que son mari se soit donné la mort. Pour elle, il y a une autre raison. D’autant qu’une vague inexpliquée de suicides frappe le pays. Quitte à se mettre à dos sa hiérarchie – qui souhaite étouffer l’affaire -, Jane veut des réponses, quel qu’en soit le prix… Or, son enquête dérange. Ses ennemis de l’ombre détiennent un secret si terrifiant qu’ils sont prêts à tout pour l’éliminer. Mais, bien que seule contre tous, la fugitive la plus recherché des Etats Unis possède pour atouts son intelligence et sa froide détermination. La vengeance est comme l’amour : elle ne connait aucune limite.

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions de l’Archipel pour l’envoi de ce livre.
J’avais lu un Dean Koontz il y a bien longtemps et si je n’avais pas été convaincue par l’intrigue (impossible de me rappeler du titre), j’avais adoré le rythme et les frissons ressentis durant ma lecture. C’est donc avec plein de curiosité que je me suis lancée dans ce thriller, le petit dernier de l’auteur.
Ma première impression n’a, je l’avoue, pas été très encourageante pour la suite. En effet, nous prenons l’intrigue en cours de route. Jane, le personnage principal de ce roman, est en pleine course poursuite avec ses ennemis, aussi anonymes soit-ils. Et si souvent, on peut reprocher à des romans de peiner à démarrer, je me suis pour le coup sentie un peu perdue d’entrer de cette manière dans une intrigue au rythme aussi soutenu. Malgré cela, je me suis tout de même fait une place assez rapidement et lorsque cela a été fait, j’ai commencé à prendre plaisir à ma lecture.
Jane est un excellent membre du FBI, mariée à un Marine à la carrière prometteuse et mère d’un merveilleux petit garçon de 5 ans lorsque l’imrpobable se produit: Nick, son mari, se suicide alors que rien ne le laissait présager, en laissant derrière lui un message assez déstabilisant. Jane, ne pouvant se résoudre à accepter l’évidence de son suicide, se met à enquêter et sitôt que ses recherches semblent la mener à un début de piste, des ombres se mettent à évoluer autour d’elle, l’obligeant à agir dans l’ombre. Et c’est là que nous la retrouvons.
Sincèrement, durant les premières pages, j’ai pensé que je n’arriverais pas à m’attacher à elle car son personnage me semblait un peu trop caricatural. En fait, j’ai fini par apprécier son intelligence, sa réactivité ainsi que son caractère affirmé qui donnent lui à d’excellentes scènes. Et les quelques personnages que nous rencontrons et qui l’accompagnent brièvement sont sympathiques et attachants. Je pense à Barney ou encore à cet acteur, et plus particulièrement à Douglas que j’espère de tout coeur retrouver par la suite.
L’écriture est très agréable et de qualité. Parfois, lorsque je suis prise dans un thriller, j’ai tendance à lire très vite et je ne fais pas tellement attention à l’écriture. Or ici, même si je dois dire avoir lu certains passages plus vite que d’autres, la façon d’écrire de Koontz a accroché mon regard et c’est pour moi un très bon point.
Malgré le rythme qui était soutenu tout le long du roman, je trouve que le noeud de l’intrigue a mis du temps à se mettre en place. J’entends par là que pendant de nombreuses pages, on suit Jane qui essaye d’en découvrir davantage tout en restant en vie, mais on ne découvre rien de significatif. Et si j’aime les course-poursuites, j’apprécie également d’avoir quelque chose  »à me mettre sous la dent ». La fin du roman apportent énormément de réponses, tout en ajoutant un nombre assez significatif de questions par la même occasion. J’ai cru comprendre qu’il y aurait une suite avec Jane comme personnage central, donc je me réjouis de découvrir où Dean Koontz va nous emmener.
Ce roman est un thriller, pas un livre d’horreur. Néanmoins, le but recherché par les ennemis de Jane est glaçant. Le sort réservé aux victimes absolument abject. Imaginer que cela puisse être possible, qu’un jour, des hommes et des femmes puissent avoir ce pouvoir est terrifiant. Jane est allée très loin durant ces 400 pages. Ses ennemis aussi. Jusqu’où iront-ils tous pour obtenir ce qu’ils désirent? C’est pour moi, le côté horrifique qu’apporte Koontz dans ce page-turner.
J’ai lu sur je ne sais plus quel blog, que Dean Koontz semblait faire un exercice de style avec ce roman, et je dois dire que j’ai exactement ressenti ca. Mais il faut avouer qu’il le fait particulièrement bien. Pour développer, je pourrais dire que son roman est très classique et nous offre quantité de clichés vus et revus: une course-poursuite entre un personnage lié à la police (ici FBI) en quête de vérité et des ennemis nombreux, puissants et sans limite. Du suspense à gogo, des scènes de combat, un timing serré. Un personnage qui n’a plus rien à perdre et qui repousse sans cesse ses limites pour lutter contre un terrible complot.
Mais…. Dean Koontz maîtrise le genre, il n’y a pas à dire. Franchement, cela aurait été terriblement plat et sans envergure si la qualité n’avait pas été là. Mais comme je n’ai quasiment rien à lui reprocher de ce côté, forcément, le plaisir a été au rendez-vous.
Après avoir terminé le roman, je me suis surprise à me réjouir de le poursuivre avant de me rappeler qu’il était terminé. C’est le signe que je m’y sentais bien.
En résumé, si l’intrigue a mis du temps à se dénouer et si elle reste classique, Dean Koontz nous offre du rythme, des personnages, du suspense, une belle écriture et donc un très bon moment en sa compagnie. A voir la suite!

3 commentaires sur « Dark Web – Dean Koontz »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s