Engrenages et sortilèges d’Adrien Tomas #PLIB2020

engrenages et sortilèges

Résumé:

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

 

coup de coeur

 

logoplib2020

 

 

Mon avis:

Un grand merci à Rageot et NetGalley pour la lecture de ce livre que j’ai vraiment adoré! Ca fait des années que je croise Adrien Tomas aux Imaginales et ca fait tout autant de temps que je me dis qu’il faut que je lise ses livres, certaine que j’étais de les apprécier. Mais voilà voilà, j’avoue, je m’y suis mise en retard et en plus en numérique, donc faudra que je l’achète en papier parce qu’il me le faut. Voilà voilà, ma vie et mes problèmes de lectrice 😉

De la magie, des automates, de l’humour, un chat... comment pouvais-je résister.

Engrenages et sortilèges fait partie de ces livres que j’étais certaine d’apprécier et ce, au bout de quelques lignes. On fait le connaissance de Grise (raccourci de Grisella) et même si c’est étrange, j’ai adoré son nom. Il lui va bien. On rencontre son père, on découvre une partie de son univers, un bout de sa personnalité. Et tout ce que je voyais me plaisait.

Et après… ma rencontre avec Cyrus. Je m’en suis remise mais..comment vous dire…

Cyrus est un fils de bonne famille. Il a un chat, Quint premier du nom, qui fait peur aux serviteurs. Jusque-là, tout va bien. Mais mais mais…! je connais un beau matou qui se nomme… Cyrus et qui est un vrai Seigneur. Donc à chaque fois que je voyais écrit  »Cyrus », j’avais l’image d’un chat dans ma tête. Pas celle d’un magicien…  Et comme ce magicien est tout le temps accompagné de son chat…
Ca m’a perturbée tout le livre XD Heureusement pour vous, il y a peu de chances que vous rencontriez le même problème 😉

Donc Cyrus est un adolescent appartenant à une famille renommée grâce à sa mère. Le contexte familiale est très différent de celui de Grise car ici, au lieu de sentiments il y a des non-dits, des silences et une distance imposée par sa mère. On a donc un Cyrus un brin dandy qui compense ce mal-être par un comportement très.. adolescent on dira, à l’Académie.

Cette Académie, Cyrus la fréquente en tant que magicien. Grise en tant que mécano. Deux factions différentes et hostiles l’une à l’autre. D’un côté la magie, puissante mais qui, avec le temps a évolué en même temps que la mécanique qui oppose certains avantages à cette dernière. Beaucoup ne voient pas la complémentarité de ces deux sciences, c’est donc sans surprise que Grise et Cyrus se détestent cordialement.

L’action arrive très vite au rendez-vous, ce que j’ai apprécié. Grise et Cyrus doivent fuir. Pourquoi? Qui les pourchasse? Ce qui est intéressant, c’est qu’on n’aura pas la réponse tout de suite, ce qui amène une petite touche de suspense supplémentaire. Pendant qu’on les recherche, le duo va apprendre à se connaître et découvrent le monde de l’autre. Je crois que leur entente peut largement être attribuée à Quint, qui fait assez souvent le pont entre les émotions véritables de son maître (j’ai oublié de vous préciser que le chat parlait, toutes mes excuses) et ce qu’il exprimait ensuite. J’ai adoré le duo/trio qu’ils forment. Des dialogues savoureux, avec pleins d’humour. Et… oui une histoire d’amour qui se dessine gentiment, mais très loin de ce qu’on lit dans presque toutes beaucoup de romans adolescents. C’était vraiment une bonne surprise.

Que dire sans trop raconter? L’intrigue va se corser, toute une série de personnages vont faire leur apparition, avec ou sans humour mais toujours avec un petit plus à apporter à l’histoire, avec des nuances qui vont permettre à Grise et Cyrus d’appréhender le monde très différemment.

Le petit moins pour moi: la toute fin où j’ai quand-même trouvé que c’était à peine trop facile… même si je dois avouer qu’un final sans hécatombes, sang et dépression à gogo, ça fait quand même du bien aussi.

Mais franchement… j’ai adoré. J’ai aimé l’univers, l’intrigue, le rythme, les personnages. J’ai même un coup de coeur pour les personnages que j’ai trouvé vraiment bien construits tout au long de l’histoire. J’ai adoré l’humour, la plume! En fait, ce livre, je m’y suis plongée et c’était vraiment ce moment où vous êtes sur votre canapé, avec le plaid, le thé (noir sans sucre!), le chat (ronronnant si possible) et où vous ne bougez plus de votre après-midi.

Voilà, c’était ça.

 

#ISBN9782700259360

#PLIB2020

8 commentaires sur « Engrenages et sortilèges d’Adrien Tomas #PLIB2020 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s