Swan River T1; Le destin de Cassandra – Anna Jacobs – Archipel

le destin de cassandra

Résumé:

1861. Le Lancashire subit la crise. Privées de coton, les filatures ferment une à une en Angleterre, plongeant la population dans la misère. Cassandra Blake, ses trois sœurs cadettes et leur père Edwin tentent malgré tout de faire face à l’adversité.

(suite du résumé avec mes propres mots)

Entre manipulations, menaces et danger de mort, les quatre soeurs devront faire des choix difficiles. Et si la solution à leurs problèmes, leur bonheur, se trouvait à l’autre bout du monde… comme l’Australie?

 

Mon avis:

Une nouvelle fois merci à Mylène et aux éditions de l’Archipel  pour l’envoi de ce livre. C’est en fait la parution du 3ème tome qui a attiré mon attention sur cette saga et j’en suis plus que ravie.

Ce livre a déjà le double avantage de se passer en 1860, une période historique que j’apprécie énormément ainsi que le fait de débuter en Angleterre.  Au niveau historique, Anna Jacobs a pris le parti de démontrer que ce qui se passait à l’époque aux Etats-Unis, c’est-à-dire la guerre de Sécession, avait un impact direct sur la vie des Anglais. C’est-à-dire: l’import de coton. Plus de coton, plus de travail dans les usines, plus d’argent, la famine…

Nos héroïnes, en plus de vivre une époque difficile, ont un autre problème. Enfin deux surtout: elles sont intelligentes. Et ce sont des femmes.

Etre 4 soeurs, avec un père qui part du principe qu’avoir des filles ne doit pas l’empêcher de les cultiver et de les encourager à exister par elles-mêmes et non au travers de la société et des hommes, ne passe pas très bien aux yeux de la société. Et quand je dis société, je parle des gens aisés et de l’église.

Si vous rajoutez à cela une tante par alliance d’un niveau social aisé qui les hait de toutes ses forces et une église qui n’apprécie pas les pauvres femmes ne se soumettant pas à leur rang et à leur sexe vous donne une idée du contexte dans lequel évolue nos quatre demoiselles: Cassandra pour l’aînée, les jumelles Xanthe et Maia et enfin, Pandora. Des femmes fortes, émotives, courageuses et soudées.

J’ai beaucoup aimé la plume que j’ai trouvé travaillée, précise et fluide à la fois. Le rythme du récit est très agréable et je l’ai lu très rapidement, avec plaisir. J’ai autant apprécié les personnages féminins forts, qu’on retrouve dans l’entourage des soeurs Blake, que le contexte historique et social qui est très intéressant, surtout quand il rentre en collision avec des personnalités qui ne cadrent pas avec la norme et qui permet, de ce fait, de mettre en avant des faits très intéressants. J’ai déjà brièvement parlé du rôle de la femme, mais moins de celui des classes sociales qui est encore très rigide. Ces classes, pourtant, vont se retrouver sacrément perturbées dès le moment où l’histoire se déporte en Australie.

En voilà un pays qui fait de beaux récits littéraires. J’aime beaucoup lire les histoires se passant en Australie. Vraiment, cette saga avait tout pour me plaire, dès le départ.
Donc je disais: les classes sociales britanniques… en Australie. Le souci, pour ces petits nobles débarquant dans ce pays à la recherche de gloire et d’argent, c’est que c’est un endroit où l’on envoie énormément de condamnés. Mais voilà, pas que des assassins, voleurs ou autre. Aussi des prisonniers politiques, des gentlemans en somme. Comment se positionner face à tant de monde, face à un pays qui ne fonctionne pas du tout comme le leur même si beaucoup sont anglais, irlandais..? Pas évident.

Si j’ai adoré le livre, je dois quand même mettre en avant cette 4ème de couverture qui m’a dérangée car elle raconte.. tout! En commençant le livre, au vu du résumé, je pensais que le voyage en Australie se passerait très vite. Et quand j’ai compris que non, j’ai alors réalisé que le résumé disait tout. Et ça m’a chiffonnée. J’aime être surprise dans un récit, même si parfois on voit venir les choses en avance. Cela m’a trop dérangée pour que je ne le dise pas, cependant, il me faut avouer que c’est la seule chose que je n’ai pas aimé. Pas trop mal, au final 😉

Vous l’aurez donc compris, ce livre, c’était un petit bijoux, une excellente lecture, un roman qui m’a permis de m’évader et il est absolument certain que je lirai la suite!

archipel

 

3 commentaires sur « Swan River T1; Le destin de Cassandra – Anna Jacobs – Archipel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s