Chasseuse de la nuit T4; Creuser sa tombe – Jeaniene Frost

frost 4

Résumé:

Cat Crawfield et Bones ont bien mérité quelques jours de vacances à Paris.
Mais Cat se met à faire d’étranges cauchemars. Elle a des visions d’un vampire du nom de Gregor, un Maître plus puissant que Bones et qui semble avoir un lien avec son propre passé. Même si elle ne garde aucun souvenir de lui. Gregor la revendique comme sa femme et semble prêt a tout pour la récupérer. Seule Cat est capable de briser le lien qui la retient à lui. Elle devra faire appel à toute sa puissance pour terrasser le plus redoutable buveur de sang qu’elle ait jamais croisé…
Même si elle doit pour cela sacrifier ce qui lui est le plus cher et creuser ainsi sa propre tombe.

Mon avis:

Le mois d’octobre sur mon cher groupe bouquina a été dédié à la saga  »Chasseuse de la nuit ». J’ai donc repris cette saga et lu le T4!

On reproche souvent aux livres d’être long à démarrer. Je dois avouer ici que cela a été tout le contraire. A peine dix pages après le début, l’action était déjà au rendez-vous. A peine ai-je eu le temps de retrouver les personnages que l’histoire démarrait sur les chapeaux de roue. J’ai donc mis quelques chapitres à vraiment me sentir à l’aise. C’est un comble, je vous l’accorde, mais pour une fois, j’aurais apprécier un petit chapitre pour rentrer calmement dans le récit.

Bref…

Cat a toujours son caractère bien trempé, il n’y a pas à dire. Bones quand à lui est toujours aussi protecteur, et c’est bien l’un et l’autre de ces deux traits de caractère qui vont mener le couple à l’une des plus grandes crise qu’il a jusqu’alors traversé. Il faut dire qu’un mari qui vient revendiquer sa femme, et qui n’est pas Bones a de quoi mettre ce dernier dans tous ses états. J’ai particulièrement aimé les réactions des amis et connaissances de Cat et Bones suite à leur..  »crise existentielle », réactions tout à fait savoureuses car l’on devine un certain: bon, c’est quand qu’ils ont fini leur cirque? 😉

Quand je repense au livre après coup, je me rend compte que ce tome ne m’a pas paru particulièrement originale. J’adore l’univers et les personnages, donc je ne pense pas  »ne pas apprécier » un livre de cette saga. Je dois toutefois dire que l’intrigue avec  »le marchand de sable », si elle était agréable, n’était pas non plus extraordinaire. Elle a tout de même eu le mérite d’apporter quelques éclairages sur le passé de Cat, de me rendre ce couple encore plus attachant et plus soudé, mais également un changement drastique dans la vie de Cat, ce qui permettra quelques rebondissements intéressants dans les tomes suivants.

Et je peux dire ce que je veux contre ce tome, j’étais complètement prise dedans, il m’a permis de m’évader quelques pages et ca, c’est encore le plus important.

 

 

 

 

Publicités

Les chroniques de Dani Mega O’Malley T2; Burned – Karen Marie Moning

couv65231193

Résumé:

Ce soir, j’ai peut-être vaincu l’un des pires Unseelies de tous les temps, mais le silence et la désolation qui règnent dans ce qui était autrefois le coeur de Temple Bar me donnent le cafard. Je veux retrouver mon Dublin. Je veux que cette foutue glace disparaisse. Alors que je viens de faire halte, maussade, l’extrémité d’un objet dur et pointu se pose soudain dans mon dos. – Lâche ton épée, Dani, dit Mac derrière moi

Mon avis:

Merci à Tigrouloup  d’avoir encore une fois fait une lecture commune avec moi. Ca m’encourage à lire un peu plus et ca fait toujours du bien!

A la fin de Iced, mon ressenti avait été assez bon. Toutefois, avec le temps, j’avais quand même les points négatifs de ce tome qui ressortaient et j’avais quelques réserves sur ce qu’allait me réserver ce deuxième tome.

Premier bon point: le livre est de nouveau davantage centré sur Mac et Barrons. C’est là que je me suis rendue compte à quel point j’adorais Mac. Par contre, je me suis retrouvée un tantinet déstabilisée par leur couple, à la fois fusionnel et très très distant de part les secrets de Barrons. Encore et toujours les secrets de Barrons, pourrait-on dire. Heureusement, ce sentiment a vite disparu pour ne laisser que le plaisir de les retrouver. Mac a pleins d’ennuis. Déjà, il y a le Sinsar Dubh qui ne veut pas la lâcher. La poésie sera d’ailleurs sa meilleure arme pour le contrer mais ca, je vous laisse lire ce tome pour découvrir le pourquoi du comment 😉 Il y a aussi sa horde d’Unseelie aussi poussièreuse que caquetante qui la poursuit partout. J’avoue que ces derniers m’ont profondément agacée… Il y a aussi cette pauvre Dani, que Mac ne sait pas tellement comment gérer… Enfin bref, tout n’est pas rose bonbon mais la new Mac va continuer à se battre.

Dani… elle m’a fait tellement mal au coeur dans ce tome. On en apprend beaucoup sur elle et la vie, qui n’a déjà pas été tendre avec elle, continue malheureusement à lui jouer de sales tours… J’espère vraiment pour elle que la suite se passera mieux… qui sait?

On fait la connaissance de Jada. Une personnalité très intéressante, froide comme la glace quoique… Je suis très intéressée de découvrir comment son armure va se fissurer, car je n’ai aucun doute là-dessus, Mac et Ryodan se feront un plaisir de gratter là où il faut.

J’allais oublier de parler des Keltar, qu’on croise à la fois souvent et brièvement. J’ai toutefois l’impression que le 3ème tome nous permettra de faire plus ample connaissance. Le final de ce 2ème tome sous-entend quelque chose dans ce gout-là…

Jo, Kat, Sean, Lor, Christian, les autres 9… ce tome nous présente une foison de personnages et j’ai beaucoup apprécié d’avoir un horizon plus large à ce niveau. Cela apporte de la dynamique!

Au niveau du rythme, il n’y a rien à dire, c’est parfait. Il y a des moment de  »calme » alterné avec de l’action, tout est très bien dosé et je me suis vraiment régalée.

Que vous dire de plus? J’oublie certainement des choses. Toujours est-il que j’ai été plus que surprise en bien avec ce 2ème tome et que c’est avec plaisir que je me tourne vers le suivant. Je vous encourage à vous accrocher, si le 1er tome avec Dani vous a un peu refroidi. Cela vaut la peine.

 

Les chroniques de Dani Mega O’Malley T1; Iced – Karen Marie Moning

Couverture Les chroniques de Dani Mega O'Malley, tome 1 : Iced

Résumé:

« J’ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c’est de la rigolade. Ce qui craint un max, c’est de revenir à la vie… Mon nom est Dani Mega O’Malley. Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n’y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n’est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs. »

Mon avis:

Un grand merci à Tigrouloup d’avoir bien voulu continuer les aventures de Mac et Dani avec cette nouvelle saga! On s’attendait tous les 5 chapitres pour discuter et avons donc mis un peu plus d’une semaine à lire ce tome. C’était beaucoup de plaisir.

J’ai tout d’abord apprécié de découvrir que le début des aventures de Dani commençait directement à la fin de la saga de Mac. Il n’y a aucun saut dans le temps, on enchaîne. Ensuite, eh bien on se heurte (au 1er sens du terme) assez vite à Ryodan. Vous l’aurez compris, le duo dans cette série est entre Dani et Ryodan. On fréquente ainsi beaucoup  »Chez Chester » et les hommes de Ryodan. Ce dernier est plein de mystère même si nous savions déjà beaucoup de choses grâce à Barrons. Qui est-il? Quel est son histoire? Quel est l’origine des 9, de Chez Chester tout simplement? J’espère en apprendre davantage sur lui par la suite.
Cependant, par certains côtés, j’ai eu aussi un peu de peine avec lui. Sa toute puissance est un peu trop mise en avant à mon goût, mais c’est un détail.

Dani quand à elle est assez représentative de ce que peut être une ado de 14 ans. Mais, il y a un mais, il faut avouer que son égo est un peu lourd à supporter au bout d’un moment. Oui elle est rapide, forte etc.. etc.. mais ca ne fait pas tout et surtout, on l’a assez vite compris. De plus, les allusions au sexe sont très fréquentes dans ce tome, que ce soit sur elle (Christian) ou de son propre chef et je trouve que cela ne colle pas tellement avec le fait qu’elle n’ait que 14 ans. Oui, Dani est attachante et peut devenir une adulte extraordinaire, cependant, elle est également épuisante…

Parmi les personnages secondaires, il y a donc Christian. Autant je l’appréciais énormément dans la saga précèdente, autant ici je ne l’ai jamais aimé. Tout de suite, il développe une obsession pour Dani que j’ai trouvé tombée de nulle part et qui n’a pas été developpée de façon à la rendre  »sympathique » même si ce n’est pas l’adjectif le plus adéquat, ni forcément le but premier. Sa transformation en prince Unseelie est intéressante à suivre de par la dualité qu’il y a entre sa personnalité d’origine et celle qu’il est en train de développer. Sauf que la sauce n’a pas pris.

Il y a aussi Dancer. C’est un personnage secondaire  »coup de coeur ». Je suis impatiente de découvrir son secret. C’est quelque chose qui revient souvent mais: qui est-il? En tout cas, je l’apprécie énormément. Autant par rapport à ses liens avec Dani, son comportement envers elle et aussi, sa personnalité et son intelligence que je trouve très appréciables. Un personnage que je me réjouis aussi de retrouver par la suite.

Dommage, peut-être, de ne pas davantage croiser Mac et Barrons même si je suspecte la suite de rectifier ce point…

Au niveau de l’intrigue, je ne l’ai pas trouvé si dense que cela. C’est peut-être dû au fait qu’elle tient sur un seul tome. Ce n’est pas le fil rouge de la saga sur Dani mais une histoire qui se termine belle et bien à la fin de ce premier tome. Dans un sens, ce n’est pas plus mal. De l’autre, cela m’a donné l’impression que cela manquait un peu d’envergure. J’ai eu l ‘impression que l’histoire peinait à décoller. L’univers et les personnages étant bien construits et attachants, j’ai tout de même tourné les pages sans trop m’en rendre compte.

En résumé, si j’ai trouvé cette saga à peine moins bien que celle de Mac, j’ai tout de même passé un bon moment avec de nouveaux personnages et des anciens que nous apprenons à mieux connaître, une intrigue assez fluide et un univers captivant!

 

La chronique de Tigrouloup

 

Drek Carter T1; Cupidon mortel – Thomas Andrew

couv68674699

Résumé:

J’ai eu beau tourner plusieurs fois la question dans tous les sens, je ne vois pas comment vous l’annoncer donc je ne vais pas y aller par quatre chemins : je suis un fantôme. Oui, c’est cela, un Casper qui hante les rues de New York. Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien, si une sombre histoire de meurtres, de sorciers, de vampires et de loups-garous ne vous effraie pas, laissez-moi vous raconter. Tout commence le 14 février. Ironique, non ? Le jour de ma mort. Sérieusement… Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi !

 

Mon avis:

 

A la sortie du livre,  j’avais lu une publication sur facebook de Cassandra O’Donnell qui conseillait très fortement de lire ce livre. J’ignorais qu’elle était proche de Thomas Andrew, qui n’aura d’ailleurs su résister à lui faire un clin d’oeil dans son 1er tome. J’adore.

Bref passons aux choses sérieuses.

Tout d’abord, il faut relever qu’en urban fantasy, ce sont principalement des femmes qui écrivent. Ce livre est donc différent rien qu’à ce niveau. C’est plus masculin, avec d’autres éléments mis en avant que lorsque c’est une femme qui écrit. Attention, je ne juge pas, c’est simplement une constatation. J’ai vraiment ressenti cette différence d’écriture et j’ai trouvé que c’était très agréable. Pas mieux ni moins bon, mais agréable.

On suit donc Drek, un ancien futur policier 😉 devenu médecin légiste suite à une blessure par arme à feu. Il forme un duo très complice avec son meilleur ami Tony, qui enquête. Ils sont tous deux célibataires, aimant bien sortir, doué pour séduire, moins pour garder ces dames auprès d’eux.

Enfin, ça, vous le découvrirez bien assez vite en lisant le livre. Tout comme vous découvrirez ce qui est arrivé à Drek, pour qu’il se transforme en Casper 2.0. Un Casper pas tellement content de son sort. Heureusement, une rencontre va rendre son quotidien rempli d’errance solitaire en enquête policière sur un mystérieux arracheur de coeur. Je vous avais dit qu’il était mort un 14 février? Bref…

Cupidon mortel, c’est un livre très sympa, avec un personnage principal auquel on s’attache tout de suite, beaucoup d’humour, des clins d’œil très très sympathique à droite et à gauche, des rencontres avec des créatures à poils, à dents ou à griffes assez… intéressantes et enfin, une petite enquête qui se laisse suivre avec plaisir. De quoi passer un excellent moment.

J’ajouterai qu’après avoir pu une nouvelle fois rencontrer l’auteur (oui oui aux Imaginales, encore ces Imaginales 😉 ), je peux dire qu’il est très sympa (c’est mon mot clé pour cet article, vous l’aurez compris) et que je me réjouis de poursuivre avec le tome 2 et de peut-être le revoir l’année prochaine.

Voilà voilà, lisez maintenant!

Meg Corbyn T2; Volée noire – Anne Bishop

meg-corbyn-t2

Résumé:

Meg Corbyn rêve de plumes noires ensanglantées dans la neige, sans savoir s’il s’agit d’une prophétie passée ou à venir. Lorsque les ennuis commencent, les Autres et quelques humains doivent s’allier pour protéger leur prophétesse et stopper le danger qui menace de tous les détruire.

Mon avis: J’ai lu ce livre dans le cadre d’  »Une lettre pour un auteur » –> groupe facebook + article de l’organisatrice
ainsi que le Cold Winter Challenge.

Ce mois-ci, c’était la lettre B et pour une fois, j’ai réussi à trouver un livre et surtout, à le lire pour la bonne date, ce 12 décembre.

J’avais lu le 1er tome il y a bien longtemps. J’avais beaucoup aimé, même si j’étais un peu perdue par le cadre qui est pourtant tellement original. C’était peut-être juste que je l’avais lu à un moment peu propice car avec ce 2ème tome, je me suis régalée avec cet univers qui est à la fois semblable et opposé au notre.

Je me suis sentie un petit peu moins proche  de Meg, même si elle reste attachante. Ce n’est pas possible de ne pas l’aimer, apprécier sa douceur, sa candeur qu’elle essaie de gommer au fur et à mesure qu’elle apprivoise son environnement. Et c’est tout à fait personnel, mais j’aime énormément ce prénom et même si cela peut paraître un peu léger, aimer le nom d’un personnage me fait tout de suite l’apprécier un peu plus 😉

Dans ce second tome, on retrouve donc une Meg toute perturbée par l’évolution aussi douce que déroutante de sa relation avec Simon. Car monsieur le chef Loup de l’Enclos a décidé qu’elle ne pouvait plus rester seule, suite à son agression du tome précèdent. Mais cela amène toutes sortes de situations qui rendent perplexe Meg, peu à l’aise avec les relations tant amicales qu’amoureuses. Disons même qu’une simple relation amicale est déjà assez compliquée pour elle. Alors il ne lui en faut pas beaucoup pour se sentir perdue avec Simon. D’autant plus que ce dernier n’y comprend rien aux relations humaines, tout Loup qu’il est.

Bref, dans ce second tome, deux drogues font des ravages chez les Autres.  La tension entre ces derniers et les humains montent d’un cran et c’est affolant de voir à quel point l’humain peut s’enfermer dans son orgueil parfois, ou même souvent, bien mal placé au risque d’en mourir tragiquement. Parfois, j’ai l’impression que les Autres abusent de leur supériorité sur les humains, cependant, il faut avouer que ce sont les humains qui ont, il y a de ça bien des générations, accepté leurs conditions afin de pouvoir vivre en Thaisia. Au bout d’un moment, il faut savoir ce qu’on veut et les humains de Thaisia eux, veulent tout. Le cliché de l’homme qui veut toujours être au sommet et dominer les autres. Ici, le terme les Autres peut être pris au 1er sens du terme d’ailleurs.
Donc quand ces drogues circulent, le rage gronde. Heureusement pour la race humaine, Simon s’est rapproché de ces derniers grâce à Meg et à quelques autres que nous avons rencontré dans le tome précèdent. Il lui tient donc à coeur, avant de dévorer tout le monde, de résoudre le problème à la racine. Sur ce point, j’ai trouvé à une ou deux reprises, qu’il y avait une sorte d’incohérence, ou tout d’un coup les personnages ont l’air d’avoir une information que je n’ai pas vu leur être parvenu. J’ai peut-être lu trop rapidement ceci-dit, et j’ai ainsi loupé ce moment-là. J’ai décidé de passer outre ces petits désagréments car ce n’est pas si important.

Dans ce tome, on rencontre une nouvelle  »sorte » d’humain, les Intuits. J’ai trouvé leur histoire vraiment très intéressante et cela a apporté une fraîcheur très agréable dans le récit. De plus, nous rencontrons aussi de nouveaux  »Autres » et je dois dire qu’il était tout aussi intéressant de les croiser car leurs relations avec les humains sont très différentes que celle de l’Enclos de Lakeside avec les habitants de la ville. Le rôle au 1er plan du Contrôleur, l’ancien  »propriétaire » de Meg, ainsi que des cassandra sangue est bien amené et apporte du piment à l’intrigue, ainsi que des promesses de rebondissements dans le tome 3.

J’ai aussi trouvé savoureux les réflexions entre les Autres et la meute humaine de Meg. Déjà que les commentaires masculins sur les femmes peuvent être très drôles, si en plus ils ne sont pas humains, cela devient franchement hilarant. C’est un des points forts du roman: les personnages, les interactions entre eux. Ça fait du bien, ce n’est pas prise de tête. Une sorte de lecture doudou.