L’Immortelle, tome 1 : la clef de cuivre – Marilyn Stellini – éditions Kadaline – #PLIB2020

L'Immortelle

Résumé:

Northumberland, Angleterre
Anna, vingt et un ans, fréquente la section Lettres de l’Université de Newcastle, aime sa famille et l’équitation, et est certes solitaire et introvertie, mais pense être une jeune femme tout à fait ordinaire, menant une vie tout à fait ordinaire.
Jusqu’à ce jour où elle tente de s’interposer dans une agression. Ne pouvant deviner à quelle force ténébreuse elle a affaire, elle se retrouve en bien mauvaise posture lorsqu’un homme aussi austère que séduisant la sauve, mais la séquestre par la suite dans son manoir grandiose d’un autre temps.
Entre surnaturel et intrigues divisant des clans ancestraux, elle va découvrir que le monde n’est pas ce qu’elle croyait et qu’un grand destin l’attend.

 

logoplib2020

Mon avis:

La littérature suisse est excellente, et pourtant je passais à côté depuis longtemps. L’association Gahelig fait la part belle aux publications de genre suisse. Venez voir par ici ( Facebook) afin d’être tenu au courant des publications!

Marilyn Stellini publie ici le 1er tome de  »L’Immortelle », une saga urban fantasy se déroulant en Angleterre, publiée chez Kadaline éditions (ICI). Parution le 18 octobre, c’est bientôt!

Je remercie Marilyn Stellini pour l’envoi de son livre en avant-première 😉 J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Je tiens en 1er à relever la plume. Si j’ai remarqué quelques coquilles un peu dommage qui devraient disparaître dans la version définitive du roman au 18 octobre, l’écriture est magnifique. J’ai eu un vrai plaisir de lire cette plume, relevée et entraînante!

Ensuite, le cadre: Angleterre, manoir, magie, personnages mystérieux, aventure… tout pour me plaire et m’entraîner à la suite d’Anna.

Anna, c’est la fille discrète, en retrait, qui étudie sans trop savoir pourquoi, qui se remet en question sans pour autant savoir ce qu’elle veut vraiment. Elle se cherche et pour le coup, elle n’aura pas à aller bien loin pour trouver de quoi la distraire… Durant le roman, elle saura montrer un caractère fort, de l’intelligence mais aussi de la peur, de la colère et beaucoup d’incertitude. C’est un personnage que j’ai trouvé entier et qui m’a beaucoup plu. Elle n’est ni au-dessus des autres, ni en-dessous. Elle est très naturelle et c’est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié chez elle.

J’ai eu un peu plus de mal à cerner Elvin, même si c’est relativement normal étant donné que l’histoire est donnée du point de vue d’Anna. Pour autant, j’ai apprécié sa force comme ses craintes, ainsi que le voir se faire peu à peu amadouer par Anna. Sa famille est très particulière. J’ai trouvé très bien mis en avant l’ambiance qui règne dans ce manoir. Rien n’est simple dans une famille, et encore moins dans la leur, qui accuse les années… il y a de l’amour nouveau, de l’amour fânée, de l’amitié, de la rancoeur… il y a tout ça mais au-dessus de tout, il y a une loyauté sans faille! Tous ces sentiments sont très bien rendus et m’ont permis de me sentir proche de cette famille.

L’intrigue est prenante, car l’on suit conjointement les débuts d’Anna dans cette nouvelle vie ainsi que la recherche d’une clef…. clef ouvrant… une garantie pour  la paix ou une déclaration de guerre (oui j’essaie de ne pas en dire trop). Bref…
Je disais donc, il n’y a pas de temps mort, l’intrigue se déroule d’elle-même, d’autant plus que de nouveaux personnages apparaissent, ou réapparaissent régulièrement. Je pense notamment à Joy, un personnage très intéressant et prometteur pour la suite du récit. Sa relation avec Anna est précieuse, c’est un peu sa bulle d’air et celle avec qui elle peut se relâcher complètement. Etre… humaine, si j’ose.

C’est une jolie découverte pour moi. J’ai passé un excellent moment, je l’ai lu très vite et suis ravie de m’être laissée tenter par ce roman! Et je suis curieuse de découvrir la suite ^^

p.s: je remercie Jenny Amaro pour cette lecture commune. Je vous mettrais le lien de son avis dès que possible 🙂

 

#PLIB2020

 #ISBN9782940664009