Meg Corbyn T2; Volée noire – Anne Bishop

meg-corbyn-t2

Résumé:

Meg Corbyn rêve de plumes noires ensanglantées dans la neige, sans savoir s’il s’agit d’une prophétie passée ou à venir. Lorsque les ennuis commencent, les Autres et quelques humains doivent s’allier pour protéger leur prophétesse et stopper le danger qui menace de tous les détruire.

Mon avis: J’ai lu ce livre dans le cadre d’  »Une lettre pour un auteur » –> groupe facebook + article de l’organisatrice
ainsi que le Cold Winter Challenge.

Ce mois-ci, c’était la lettre B et pour une fois, j’ai réussi à trouver un livre et surtout, à le lire pour la bonne date, ce 12 décembre.

J’avais lu le 1er tome il y a bien longtemps. J’avais beaucoup aimé, même si j’étais un peu perdue par le cadre qui est pourtant tellement original. C’était peut-être juste que je l’avais lu à un moment peu propice car avec ce 2ème tome, je me suis régalée avec cet univers qui est à la fois semblable et opposé au notre.

Je me suis sentie un petit peu moins proche  de Meg, même si elle reste attachante. Ce n’est pas possible de ne pas l’aimer, apprécier sa douceur, sa candeur qu’elle essaie de gommer au fur et à mesure qu’elle apprivoise son environnement. Et c’est tout à fait personnel, mais j’aime énormément ce prénom et même si cela peut paraître un peu léger, aimer le nom d’un personnage me fait tout de suite l’apprécier un peu plus 😉

Dans ce second tome, on retrouve donc une Meg toute perturbée par l’évolution aussi douce que déroutante de sa relation avec Simon. Car monsieur le chef Loup de l’Enclos a décidé qu’elle ne pouvait plus rester seule, suite à son agression du tome précèdent. Mais cela amène toutes sortes de situations qui rendent perplexe Meg, peu à l’aise avec les relations tant amicales qu’amoureuses. Disons même qu’une simple relation amicale est déjà assez compliquée pour elle. Alors il ne lui en faut pas beaucoup pour se sentir perdue avec Simon. D’autant plus que ce dernier n’y comprend rien aux relations humaines, tout Loup qu’il est.

Bref, dans ce second tome, deux drogues font des ravages chez les Autres.  La tension entre ces derniers et les humains montent d’un cran et c’est affolant de voir à quel point l’humain peut s’enfermer dans son orgueil parfois, ou même souvent, bien mal placé au risque d’en mourir tragiquement. Parfois, j’ai l’impression que les Autres abusent de leur supériorité sur les humains, cependant, il faut avouer que ce sont les humains qui ont, il y a de ça bien des générations, accepté leurs conditions afin de pouvoir vivre en Thaisia. Au bout d’un moment, il faut savoir ce qu’on veut et les humains de Thaisia eux, veulent tout. Le cliché de l’homme qui veut toujours être au sommet et dominer les autres. Ici, le terme les Autres peut être pris au 1er sens du terme d’ailleurs.
Donc quand ces drogues circulent, le rage gronde. Heureusement pour la race humaine, Simon s’est rapproché de ces derniers grâce à Meg et à quelques autres que nous avons rencontré dans le tome précèdent. Il lui tient donc à coeur, avant de dévorer tout le monde, de résoudre le problème à la racine. Sur ce point, j’ai trouvé à une ou deux reprises, qu’il y avait une sorte d’incohérence, ou tout d’un coup les personnages ont l’air d’avoir une information que je n’ai pas vu leur être parvenu. J’ai peut-être lu trop rapidement ceci-dit, et j’ai ainsi loupé ce moment-là. J’ai décidé de passer outre ces petits désagréments car ce n’est pas si important.

Dans ce tome, on rencontre une nouvelle  »sorte » d’humain, les Intuits. J’ai trouvé leur histoire vraiment très intéressante et cela a apporté une fraîcheur très agréable dans le récit. De plus, nous rencontrons aussi de nouveaux  »Autres » et je dois dire qu’il était tout aussi intéressant de les croiser car leurs relations avec les humains sont très différentes que celle de l’Enclos de Lakeside avec les habitants de la ville. Le rôle au 1er plan du Contrôleur, l’ancien  »propriétaire » de Meg, ainsi que des cassandra sangue est bien amené et apporte du piment à l’intrigue, ainsi que des promesses de rebondissements dans le tome 3.

J’ai aussi trouvé savoureux les réflexions entre les Autres et la meute humaine de Meg. Déjà que les commentaires masculins sur les femmes peuvent être très drôles, si en plus ils ne sont pas humains, cela devient franchement hilarant. C’est un des points forts du roman: les personnages, les interactions entre eux. Ça fait du bien, ce n’est pas prise de tête. Une sorte de lecture doudou.

 

 

2 commentaires sur « Meg Corbyn T2; Volée noire – Anne Bishop »

  1. J’ai préféré ce tome au précédent, plus vivant, plus ouvert sur l’extérieur et surtout on avance dans les explications sur ce monde proche du nôtre, sur les origines de Meg, les origines de chacun des peuples de cet univers. Je me suis franchement régalée aussi. Comme tu dis c’est une lecture doudou!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s