Fleurs d’Oko – Laetitia Danae – #PLIB2022

À Sangaré, la magie, réservée aux hommes, se déploie en de multiples couleurs. Mais petite Oko est spéciale. Elle parle le Langage des fleurs.
Lorsque le murmure des griottes annonce la venue du puissant Soumaoro, envoûteur du royaume en quête d’un aspirant prêt à lui succéder, Oko prend sa décision. Elle quitte tout pour assouvir son besoin d’aventure et de reconnaissance.
Alors qu’aux portes de la capitale, la Brousse menace d’étendre son fléau, dans les dédales du palais d’Ivoire, Oko découvre un tout autre monde. Celui de la magie, telle qu’elle ne l’a jamais expérimentée, mais aussi les intrigues de la cour, les ruses et les coups bas. À qui peut-elle se fier ? Qui redouter ? Tant de questions, si peu de réponses. La concurrence est rude et les embûches parsèment le chemin de la jeune aspirante.
Et à travers ses épreuves, petite Oko deviendra grande.

Mon avis:

Ce livre avait eu mes votes car son résumé, sa couverture et ses premières pages m’avaient conquis. Je l’ai donc entamé sans crainte.

Ce qui m’a plu, vraiment, c’est le cadre africain, les légendes qui semblent prendre vie, les mystères, les personnages que j’ai trouvé particulièrement nuancés. J’ai moins aimé une intrigue légèrement brumeuse, le côté un peu scolaire de cette première année d’étude, le fait que tout le monde semble un peu au courant de tout sauf Oko.

Je m’explique: le cadre a ceci d’original que je ne lis jamais de livre se passant en Afrique. C’était dépaysant et particulièrement bien rendu. Il y a toutes ces légendes, ces histoires, ces créatures qui prennent vie dans une ambiance un peu mystique qui était vraiment super. Si je trouve qu’il reste bien trop de mystères non-expliqués à la fin de ce tome, il faut aussi dire que cela ajoute au charme de ce roman et que cela s’imbrique parfaitement dans cette ambiance très étrange que j’ai ressenti tout au long de l’histoire. Les personnages sont extras car il n’y en a pas un qui semble complètement noir ou blanc. Ils peuvent être agaçants, superficiels, généreux, drôles, mystérieux (oui c’est le mot de cette chronique) mais pour chacun, je devine des non-dits, des secrets, des pans de personnalité qui restent à découvrir et ça, j’adore.

J’ai eu davantage de peine avec l’intrigue car même si on voit un peu où l’histoire va se diriger, je me suis sentie un peu trop dans le flou. Le côté un peu  »scolaire » avec un nombre de participants qui se réduit d’année en année a amené un côté un peu carré à cette intrigue brumeuse et j’ai été inconfortable. En résumé, j’ai d’un côté un fil rouge un peu trouble et de l’autre une structure un peu carrée, ce qui m’a mise dans une position peu confortable. Et il y a tous ces personnages qui détiennent des réponses à ces nombreux mystères et qui nous montrent à nous, lecteurs, qu’ils sont au courant de certaines choses. Mais pas un pour éclairer Oko et ça, moi, au bout d’un moment, ça m’a un peu lassée.

Il y a aussi le fait que ce roman va être retravailler et republier dans une autre maison d’édition. Je me suis forcément posée des questions: qu’est-ce qui va changer? Vais-je le relire? Est-ce que ça aurait été mieux que j’attende de le lire?

Bref, tout ceci pour dire qu’il y a du très bon dans ce roman mais il y a eu aussi des inconforts de mon côté qui me laissent finalement avec beaucoup d’interrogations. En soi, cela veut aussi dire qu’il m’a touchée donc je retiens le titre de ce roman et vais laisser du temps au temps et on verra bien si je retomberais dans cet univers ou pas 😉 Un grand merci au #PLIB2022 pour la découverte de ce titre!

#ISBN9782490151264

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s